Institut Francophone
pour le développement des pratiques de
Relaxations, Méditations, Sophrologie,
Breathworks
dans une dynamique
Evolutive & Intégrative

Profession Relaxologue

Bienvenue du le site de L’IFReMS. Pour naviquer dans ce contenu, vous pouvez vous référer au Menu qui s’ouvre en cliquant sur ce symbole (en haut du site) :

Prenons la définition de la
Fédération Internationale
de Relaxologie :

Le terme « Relaxologie » regroupe, pour la FIR, l’ensemble des méthodes de relaxation à protocole verbal. Ce sont : l’hypnose (classique ou ericksonienne), la sophrologie, le training autogène (et ses dérivés), la relaxation progressive, la méthode Vittoz (pour sa partie relaxatoire) et le yoga-nidra. Toutes les autres méthodes de relaxation sont considérées comme techniques affinitaires et reconnues comme compléments de formation.

Présentation

« Parfois, la chose la plus importante de votre journée est
le repos que vous prenez entre deux respirations profondes. »
Etty Hillesum

« Le moment le plus important pour relaxer est quand vous n’avez pas le temps de le faire. »

« Lorsque nous ne pouvons trouver la tranquillité en nous,
il est inutile de la chercher ailleurs. »
François de La Rochefoucauld

« Le stress fait partie de la vie.
On peut le diminuer, mais il est impossible de l’éliminer.
Alors il est utile d’apprendre à bien le gérer. »

« Cher stress, notre histoire s’arrête là. »
Moi

La Relaxation sous ses différentes formes, dont la Sophrologie, certaines pratiques d’Hypnose et des approches de Bien-être qui en sont dérivées sont à l’ordre du jour…
Nous parlons même à présent de pratiques de Mieux-être !
Certaines des techniques employées datent de très longtemps, d’autres sont beaucoup plus modernes.
La mise à disposition de ces méthodes sous différentes formes via l’appellation de Relaxologue existe depuis les années 1980.

 Voici quelques informations sur cette activité professionnelle :

Comme vous pouvez l’imaginer l’on ne s’improvise pas Relaxologue ! même s’il peut sembler facile et simple, au premier abord, de placer quelqu’un en état de détente, de relâchement musculaire, ou de relaxation de base.

Le champ de travail proposé par le Relaxologue est bien plus vaste que cela et l’acquisition des outils nécessite une certaine rigueur et un approfondissement réel de la pratique de manière à l’adapter à chaque personne, à chaque objectif et à chaque situation.
Il existe de nombreuses méthodes de relaxation classiques et modernes, incluant du travail respiratoire, de la sophrologie, du travail psycho-corporel, des pratiques de visualisation mentale, de  suggestion, de conscience énergétique, de détente et d’harmonisation corporelle et sensorielle, etc… que le Relaxologue doit intégrer et maîtriser suffisamment, ceci selon le domaine de travail qu’il souhaite développer et proposer à ses futurs clients, élèves, patients ou stagiaires.

Le Relaxologue dont le champ de compétence est essentiellement de proposer une détente corporelle ou mentale de base et/ou une mobilisation des ressources positives de la personne… , n’aura pas la même nécessité d’acquisition et de développement de compétences, de savoir faire et de savoir être, que celui qui se situe (par exemple) dans un registre de Relation d’Aide plus impliqué, de Développement Personnel, d’approche thérapeutique par le corps ou encore plus dans un accompagnement de type Psychothérapeutique.

Et, pour devenir Relaxologue – Sophrologue professionnel à notre époque, seules des écoles privées dispensent en France les formations adaptées.
Certaines de ces écoles et formations existent depuis plus d’une trentaine d’années, d’autres sont plus récentes.
Le phénomène de mode et l’attraction du profit a vu apparaître nombre de nouveaux cursus proposés. Il est important de savoir s’y retrouver :

 Pour les futurs Stagiaires, voici ci-après quelques informations concernant cette activité, ces formations, le profil des personnes qui suivent ces cursus, les critères de base indispensables pour la formation d’un réel professionnel, la validation des formations (Certifications) ainsi que les appellations classiquement utilisées et les débouchés possibles.

 Les clients des Relaxologues- Sophrologues y trouveront aussi des informations importantes pour sélectionner le professionnel mieux adapté à leurs besoins et attentes spécifiques. N’hésitez surtout pas pour cela à questionner le Professionnel ou la personne gérant le centre de Relaxation/sophrologie/pratiques de bien-être sur son parcours de formation (certification, déontologie, agréments, …). Le Relaxologue ou la personne concernée est censé répondre clairement à vos demandes.

Vérifiez aussi que le RelaxologueSophrologue, praticien de bien-être ou l’Organisme de formation soit adhérent à un regroupement professionnel (Fédération, Syndicat ou Association de professionnels : voir à ce sujet le paragraphe sur l’éthique et la déontologie).

L’activité, la « Profession de Relaxologue », n’étant pas à ce jour réglementée, voici donc dans ces pages quelques informations pour vous y retrouver… notamment au niveau du sérieux, de la renommée, de l’éthique, de la déontologie et de la pratique technique, relationnelle et professionnelle, nécessaire au praticien.

En souhaitant que ces quelques informations puissent répondre
à vos diverses questions concernant ce vaste domaine…

 

Jm Jobelin

Qu’est-ce qu’un Relaxologue ?

 

Un Relaxologue est un spécialiste professionnel des approches et méthodes de « relaxation » au sens large du terme.

Il est spécialisé dans l’induction des états de relaxations physiques, émotionnelles et mentales, dans l’utilisation de ces états selon l’objectif posé lors de l’accompagnement individuel ou de l’animation de groupe, ainsi que dans la transmission des pratiques en vue d’une autonomisation de la personne.

Praticien psycho-corporel, il accompagne ses clients à découvrir, retrouver et stimuler en eux des espaces de bien-être et de profonde détente, de pleine présence consciente, pour favoriser une rencontre authentique avec eux-mêmes, les autres, la Vie …

Le Relaxologue propose à ses clients de se réapproprier la relation à leurs corps dans l’ici et maintenant, à développer l’écoute d’eux-mêmes (ressenti corporel, émotionnel et sensoriel), à apaiser le mental et à  l’utiliser positivement (dimension cognitive), à gérer leurs comportements, leur stress et états internes négatifs ou limitants, et à mobiliser leur potentiel de ressources.

Il accompagne ainsi la personne à la mise en place de ces acquis dans le vécu de sa réalité quotidienne personnelle, relationnelle, socio-professionnelle et existentielle.

Il permet aussi à chacun de découvrir et explorer ses paysages intérieurs, à en utiliser les immenses richesses, et retrouver le sens du merveilleux de la vie… Ceci pour amener la personne à se remobiliser réellement dans le sens de son projet de vie et à ré-enchanter son existence tout en la vivant avec plus d’accueil, de fluidité et d’ouverture.

« Le XXème siècle

a vu apparaître deux nouveaux groupes d’explorateurs :

Les Astronautes

qui mettent l’être humain au Cœur de l’espace ….

Les Relaxologues

qui mettent de l’espace au Cœur de l’être humain…. »

« …. De l’enracinement à la conscience de soi ….

de la découverte intérieure

à l’expérience Transpersonnelle….

…. Le XXIème siècle annonce une formidable expansion

de nos pratiques et des qualités humaines de l’être…. »

Relaxer” est un verbe employé de nos jours dans le sens de “libérer un détenu”. Métaphoriquement nous pourrions dire que le relaxologue favorise la remise en liberté des énergies et des potentiels bloqués ou freinés dans leurs expressions spontanées.

Le mot relaxation vient du latin relaxatio : le repos, la détente.
Relaxation prenait le sens au XVIème siècle de  » relaxation de l’esprit « .
Enfin au XXème siècle : se relaxer désignait tout procédé actif de détente psycho-corporelle et, par extension populaire, tous les états de détente. La relaxation devenant donc musculaire et psychique.
Par ailleurs, le verbe relaxer signifie juridiquement de nos jours «remettre en liberté un détenu».
Synonymes de Relaxe : Élargissement, mise en liberté, relâchement
Synonymes de Relaxer : Relâcher, élargir, libérer, reposer, détendre, décontracter
Antonymes de Relaxer : Arrêter, contracter

Techniques et Méthodes

 

Les techniques employées par le Relaxologue sont des pratiques essentiellement simples, tout en étant parfois élaborées. Elles utilisent différentes techniques et méthodes de relaxations classiques et modernes, de sophrologie, de pleine présence, de conscience et de mobilisation respiratoire, de travail psychocorporel, de techniques de visualisation mentale et créatrice, de dynamiques méditatives (guidées ou non), d’éléments d’hypnose, de cohérence cardiaque, parfois de relaxations à protocole non-verbal (toucher relaxant et de bien-être), ainsi que d’autres pratiques encore… selon la spécificité de chaque relaxologue, de sa formation initiale, de ses compléments de formation, de ses compétences professionnelles et de ses qualités d’être personnelles.

Selon sa formation initiale, il utilisera aussi parfois des outils d’expression de soi pour faciliter l’intégration de cet apprentissage et de ce processus et aider à la mobilisation des énergies présentes, du potentiel évolutif et de la créativité de la personne (parole, écriture, dessin, mandala, collage, son, mouvement, musique, danse, …).

L’orientation psychologique du praticien en approches de relaxations est en général liée au champ de la psychologie humaniste, mais aussi des approches comportementales et cognitives, et plus récemment à la dynamique de la psychologie positive ou de la pleine conscience. Des praticiens sont toutefois – selon leur cursus – d’orientation psychanalytique et d’autres en lien à la psychologie transpersonnelle.

Cette dimension ouverte et éclectique est liée au fait que les approches de relaxations au sens large se retrouvent dans nombre d’approches et d’orientations. Ce qui en montre le coté assez universel.

Le Relaxologue est donc un praticien professionnel du Mieux-être, de la gestion des stress de l’existence et des risques psychosociaux, de la prévention et parfois de la santé, de la relation d’aide, du développement personnel, de la mobilisation des ressources et potentialités, de l’accompagnement individualisé, de l’animation de groupe et de l’ouverture aux retrouvailles avec soi-même (psychologie humaniste, positive, transpersonnelle…).

Il est aussi un pédagogue en ce sens qu’il transmet ses pratiques dans un souci d’autonomisation de la personne vers un mieux-être.

Son travail porte sur l’accompagnement au ressenti et à la connaissance de soi, de son corps, de ses énergies, de sa dynamique mentale, dans un but de gestion du stress, des tensions et des émotions, de conscience affinée des vécus et de la relation aux autres et à l’environnement, et d’aide si besoin à remobiliser du potentiel et retrouver du sens à sa vie par des approches douces de mieux-être…

De favoriser ainsi la mise en place réelle de ces nouveaux acquis et changements dans la vie quotidienne de ses clients.

Les Formations professionnelles

 

La Relaxation, la Sophrologie, l’hypnose et les pratiques de Bien-Être qui en sont dérivées sont à l’ordre du jour… Nous parlons même à présent de pratique de Mieux-être !

Et, pour devenir Relaxologue – Sophrologue professionnel à notre époque, seules des écoles privées dispensent en France les formations adaptées.

Certaines de ces écoles et formations existent depuis plus d’une trentaine d’années, d’autres sont plus récentes.

Le phénomène de mode et l’attraction du profit a vu apparaître nombre de nouveaux cursus proposés. Il est important de savoir s’y retrouver :

Pour les futurs Stagiaires, voici ci-après quelques informations concernant ces formations, le profil des personnes qui suivent ces cursus, les critères de base indispensables pour la formation d’un réel professionnel, la validation des formations (Certifications) ainsi que les appellations classiquement utilisées et les débouchés possibles.

 Les clients des Relaxologues- Sophrologues y trouveront aussi des informations importantes pour sélectionner le professionnel le mieux adapté à leurs besoins et attentes spécifiques. N’hésitez surtout pas pour cela à questionner le Professionnel ou la personne gérant le centre de Relaxation/sophrologie/pratiques de bien-être sur son parcours de formation (certification, déontologie, agréments, …). Le Relaxologue ou la personne concernée est censé répondre clairement à vos demandes.

Vérifiez aussi que le RelaxologueSophrologue, praticien de bien-être ou l’Organisme de formation soit adhérent à un regroupement professionnel (Fédération, Syndicat ou Association de professionnels : voir à ce sujet le paragraphe sur l’éthique et la déontologie).

L’activité, la « Profession de Relaxologue », n’étant pas à ce jour réglementée, voici donc dans ces pages quelques informations pour vous y retrouver… notamment au niveau du sérieux, de la renommée, de l’éthique, de la déontologie et de la pratique technique, relationnelle et professionnelle, nécessaire au praticien.

En souhaitant que ces quelques informations puissent répondre
à vos diverses questions concernant ce vaste domaine…

Qui est concerné ? : qui sont les stagiaires et professionnels

Pour qui ? – Les personnes concernées par ces formations

L’activité de Relaxologue se divise schématiquement en deux catégories :

  • Les professionnels de la santé (soins), du développement personnel, de l’éducation (prophylaxie), de la pédagogie, de l’enseignement, de l’accompagnement, de la psychologie, de la relation d’aide, du travail social, de la thérapie, du bien-être, des médecines douces et naturelles, des activités de loisir, de l’animation, du domaine de la beauté, …
    parmi lesquels nous retrouvons régulièrement des infirmières, aides soignantes, médecins, psychologues, psychothérapeutes, énergéticiens, éducateurs, travailleurs sociaux, enseignants, kinésithérapeutes, orthophonistes, psychomotriciens, sophrologues, praticiens en massage de bien-être, professeurs de yoga, coachs, praticiens en entraînement mental, professeurs en éducation physique et sportive, esthéticiennes, thérapeutes en différentes approches, kinésiologues, thérapeutes manuels, praticiens de santé holistique, naturopathes, praticiens en médecine traditionnelle chinoise (MTC), intervenants en gestion du stress, etc…
    venant chercher un plus, diversifier ou compléter leur palette d’outils de manière à faire évoluer leur pratique, et répondre à le demande croissante de relaxation, de santé, de mieux-être, de connaissance de soi, d’utilisation des ressources positives de l’individu et de développement personnel et transpersonnel ;

ainsi que de nombreux enseignants, formateurs ou animateurs en d’autres domaines : enseignants en musique et en art, professeurs de danse ou de chant, professeurs de théâtre, entraîneurs sportifs, formateurs en ressources humaines et en entreprises, formateurs spécialisés, animateurs, … souhaitant utiliser les approches de la sophrologie, relaxation, visualisation et du travail psycho-corporel, dans leur domaine bien spécifique de compétence ;

( Les « professionnels » représentent environ de 40 à 60 % des stagiaires selon les écoles)

  • Et de nombreuses personnes en souhaits de Reconversion Professionnelle ou de création d’une activité complémentaire, ou de loisir ou de retraite ou de bénévolat, ou encore à la recherche d’acquis professionnels dans le domaine du Mieux-Etre et du Développement Personnel, venant de tous horizons et de toutes activités professionnelles. Ces personnes ayant vécues sur elles-mêmes les bienfaits des techniques de relaxation, sophrologie, visualisation mentale et créatrice, travail psycho-corporel ou psycho-énergétique, Taï-Chi, yoga, somatothérapie, psychothérapie de relaxation, etc. … et souhaitant à leur tour le partager et en faire bénéficier les autres.

( Les « personnes en Reconversion ou Création d’une nouvelle activité » représentent environ de 40 à 60 % des stagiaires selon les écoles)

Les âges moyens des stagiaires se situent globalement entre 30 et 65 ans. Signalons toutefois que de plus en plus de jeunes stagiaires entre 24 et 30 ans participent à ces cursus.

  • Les Pré requis :
    Selon les écoles, certaines expériences personnelles et des critères spécifiques sont souhaités ou nécessaires lors de la sélection des futurs stagiaires : un vécu personnel suffisant dans le domaine (relaxation ou sophrologie, yoga, travail psycho-corporel ou énergétique, thérapie de relaxation, etc…), un parcours de développement personnel en cours et un objectif professionnel à terme (même s’il n’est pas toujours clairement défini en début de formation, la formation aidant nécessairement à cette clarification …).

Il n’y a en général pas de niveau scolaire initial exigé, si ce n’est plutôt un niveau d’étude suffisant (les capacités de la personnes sont à valider), mais une maturité et une qualité d’ « ouverture  suffisante » de la personne est souhaitée. Une Validation des Acquis de l’expérience Professionnelle et Personnelle est souvent proposée par les écoles.

Un entretien pédagogique, après validation du dossier de demande, est nécessaire (rencontre, projet professionnel, attentes spécifiques, …) et donc souhaitable pour cela.

Selon mon expérience de formateur, d’organisateur de formations et de sophrologues/relaxologues, un certain nombre de critères semblent indispensables à ces cursus de formations pour que le stagiaire puisse se former avec un réel professionnalisme et compter réellement développer une activité professionnelle concrète.

Comment se former ?

L’apprentissage du métier et de l’activité de Relaxologue : contenu, durée et outils

La Formation du Relaxologue nécessite un réel apprentissage des méthodes et outils de travail du Praticien (Quoi précisément ?)

Cela semble évident mais précisons toutefois quelques points importants : selon les écoles le contenu des formations sera très spécifique, ciblé ou diversifié, et de qualité et de contenu variable.

Certaines écoles vont ainsi privilégier 1 ou 2 approches bien spécifique(s) (par exemple : le Training Autogène, la méthode Jacobson, la méthode Vittoz, le Yoga Nidra, etc…), alors que d’autres proposeront une synthèse propre à l’école (une méthode spécifique créée par son auteur) ou encore un éventail approfondi d’approches (différentes méthodes de relaxation pour s’adapter à différents contextes, en incluant par exemple du travail corporel, de la visualisation, de l’expression personnelle, … La Relaxation Evolutive par exemple) assortie d’un travail d’accompagnement et de découverte du « style » propre au futur Relaxologue en cours de formation.

Le travail du Relaxologue est une activité orientée accompagnement, pédagogie, éducation, prophylaxie, formation, mieux-être, santé, conseil, relation d’aide, écoute, connaissance et découverte de soi, gestion du stress et des émotions du quotidien, mobilisation des ressources personnelles, animation de groupe, développement personnel, professionnel et transpersonnel… Précisons que même si les outils ont une réelle « action thérapeutique », le Relaxologue n’est pas pour autant Psychothérapeute ! La formation du Relaxologue ou Sophrologue axé dans une dimension d’accompagnement thérapeutique, appelé alors Relaxothérapeute, Sophrothérapoeute est donc nécessairement un parcours beaucoup plus spécifique et plus long.

Les techniques de relaxation sont ancestrales pour certaines et plus modernes pour d’autres.

Voici juste un bouquet de quelques méthodes, techniques et pratiques de la Relaxation parmi les plus connues :

○ Training Autogène du Dr Schultz (TA : Cycle inférieur et cycle supérieur – Auto décontraction concentrative),
○ Relaxation Progressive et Différentielle (la méthode du Dr Jacobson),
○ Relaxation et technique Sophrologique de Caycedo (La Sophrologie Caycédienne),
○ Autres approches et méthodes de Sophrologie (Sophrologie Plurielle, Sophro Dynagogie, Nouvelle Sophrologie, Sophrologie évolutive, Sophrologie bio-énergétique, Sophrologie Transpersonnelle,…),
○ Méthode Debout, Assis, Couché (DAC) du Dr Dumont (entre Schultz, Jacobson et Caycedo),
○ Training Autogène Modifié (TRAM) de Dumont et Abrezol,
○ Méthode de désensibilisation systématique de Wolpe (travail comportementaliste à base de Jacobson),
○ Training compensé d’Aiginger (à base Jacobson, de respiration et de sieste),
○ Relaxation à induction variable de Sapir (relaxation à base TA et de « sens psychanalytique » – régression profonde et archaïque),
○ Relaxation et Rééducation Psychotonique de Ajuriaguerra (à base physiologique et d’inspiration psychanalytique),
○ Relaxation Appliquée de Öst,
○ Méthode « activo-passive » de Wintrebert (Méthode du mouvement Passif – notamment pour les enfants),
○ Régulation active du Tonus Musculaire de Stokvis (à base de TA et de Jacobson),
○ Méthode Bergès et Bounes (relaxation enfants),
○ Méthode de déconditionnement de Rognant,
○ Méthode Vittoz, travail de contrôle cérébral, exploration sensorielle et relaxation sensorielle, (du Dr Roger Vittoz)
○ Relaxation Psychosensorielle (issue de l’approche Vittoz),
○ Technique de Benson (d’inspiration Vittoz et de la méditation),
○ Méthode du Dr M. Feldenkrais (la conscience du corps),
○ Méthode de Pierce,
○ Training Autogène progressif de Ranty (inspiré du TA, en 2 temps),
○ Verbalisation Autogène du Dr P. Brenot,
○ Hypnose fractionnée progressive de Kretschner,
○ Relaxations Psychothérapeutiques ou Psychothérapiques,
○ Relaxation Analytique de M. Jarreau et R. Klotz (dérivée de Jacobson, Schultz et Ajuriaguerra),
○ Psycho-intégration de Pégand (focalisation sensorielle, respiration et méditation chrétienne),
○ Kinésophie ou Relaxation Active de Maurice Martenot,
○ Eutonie de Gerda Alexander (travail du lien tension/détente et de la personnalité – pour « une tonicité harmonieusement équilibrée » – à base de Jacobson),
○ Méthode de Relaxation d’I. Cretegny et R. Chladek (psychomotricité, danse, approche analytique, conscience du corps),
○ Education gestuelle de M.L. Orlic (rééducation psychomotrice),
○ Relaxation Psycho-syntonique de J.C. Coste (psychomotricité et psychothérapie),
○ La Relaxation Psychomotrice (RPM) (entraînement psychotonique – « l’espace agi » – à base de différentes approches : gymnastique, Orlic, Feldenkrais, G. Alexander etc… Concentration, respiration, relaxation réflexe),
○ Réflexe de Détente de Benson et Klipper,
○ Relaxations énergétiques (Différentes approches existent, par exemple la Relaxation énergétique du Dr Guirchoun),
○ Techniques de travail et de maîtrise Respiratoire (issues du Yoga, de la respiration consciente et d’autres approches),
○ Méthodes Alpha de Relaxation et de Visualisation (Les approches américaines et issues du courant « New âges »),
○ Méthode Silva (Silva Mind control du Dr Silva),
○ Techniques de Visualisation de P. Krystal,
○ Techniques de Visualisations mentales, positive, créative et créatrice (plusieurs approches existantes),
○ Techniques de Visualisation de la Psychosynthèse,
○ Psycho cybernétique du Dr Maltz,
○ Training Mental de K. Tepperwein,
○ Visualisation Simonton d’aide à la guérison (du Dr Simonton),
○ Relaxation Psychosomatique de M. Rouet,
○ Hypno-relaxations (issues des approches Hypnotiques classiques ou modernes – ericksonienne et nouvelle hypnose…),
○ Massages minutes, de Bien-être et de Relaxation (Somato Relaxations, Massages de Bien-être (MBE), Massage Californien et de nombreuses approches de Massage issues de différentes traditions …),
○ Relaxinésie et Stretch Massage (de Joël Savatofskï),
○ Massage de détente avec des balles de tennis
○ Massages assis (différentes méthodes),
○ Techniques des points naturels relaxants de l’acupuncture, du shiatsu, du do-in, des pratiques de réflexologie,…
○ Relaxation Coréenne (de J.B. Rishi),
○ Marche Afghane (marche et pensée positive),
○ Polarités énergétiques et équilibrages énergétiques (du Dr Stone et R. Gordon, et autres approches),
○ Relaxation énergétique de Dovero,
○ Ancrages, réflexes conditionnés et réponse de Relaxation (Le travail comportemental, les « 3 doigts » Silva, la Sophro et la PNL),
○ Evocations multi sensorielles de relaxation et de visualisation (approches ericksonienne et PNL),
○ Techniques Hypnotiques de relaxation (et Auto hypnotiques), focalisation et dissociation de la conscience,
○ Relaxations Comportementales (Le travail comportemental et cognitivo-comportemental),
○ Relaxation d’inspiration Bioénergétique (détente de la cuirasse corporelle, assouplissement des blocages corporels),
○ Focusing de E. Gendlin,
○ Relaxations Dynamiques (Sophrologique, Psychomotrice, …),
○ Relaxation et Rêverie éveillée (Rêve éveillé dirigé ou libre)
○ Relaxation par utilisation de Brain machines (synchronisation et modification des ondes cérébrales par effets visuels et sonores),
○ Musicothérapie de Relaxation, par les ondes, mélodies et fréquences sonores,
○ Relaxation et Biofeedback (rétroactions biologique) et de Bio control (comportementalisme et travail sur les états altérés de la conscience),
○ Relaxation en Caisson d’Isolation Sensoriel,
○ Relaxation par olfactothérapie (les odeurs),
○ Relaxation par les couleurs, par les ondes lumineuses, (en Visualisation interne ou externe),
○ Relaxation et Visualisation par utilisation de MP3, CD (Sonothérapie/Audiothérapie), DVD (vidéothérapie) et CD Rom ,
○ Relaxation par techniques Subliminales (K7, CD, DVD),
○ Relaxation par ressenti sensoriel conscient dans la nature,
○ Relaxation en piscine et spa, balnéothérapie, thalassothérapie de relaxation,
○ Relaxation et changement d’état interne par évocation de moments agréables (PNL),
○ Ancrages de « relaxation minute » (Changement d’état interne de la PNL – « réflexe anti-stress »,  « signe-signal », « techniques des 3 doigts »,…),
○ Relaxations Traditionnelles de certaines pratiques des différentes approches de Yoga,
○ Pratiques Respiratoires du Yoga (discipline du souffle – pranayama),
○ Approches de Relaxations Méditatives (nombreuses…),
○ Méditation Transcendantale de Maharishi Mahesh Yogi (adaptée du Mantra-yoga),
○ Yoga Nidra (de Satyananda, D. Boyes et Yoga Nidra évolutif),
○ Tai Chi Chuan,
○ Relaxations et Visualisations de type chamaniques et transpersonnelles (L’exploration des plans de conscience, le voyage dans les mondes intérieurs, le voyage dans les mondes inférieurs et supérieurs,…),
○ Relaxation pour enfants et adolescents de Geneviève Manent (Le travail avec les enfants et les adolescents),
○ Relaxation par le rire (détente physique et mentale), Yoga du rire,
○ Relaxation par un état d’esprit positif (Méthode Coué, autosuggestion et pensée positive,…),
○ Bio synergie (de J.& Y. Ropars),
○ Stimulation Dynamique de A. Payen de la Garanderie,
○ Visualisations et Relaxations Intégratives de M. de Verdilhac,
○ Relaxation Intérieure Consciente (de E. Shapiro),
○ Relaxation et états modifiés de conscience par utilisation de Brain Machine (synchronisation des ondes cérébrales),
○ Relaxation et visualisation et Techniques de Mouvements oculaires (EMDR, EMT, IMO,…),
○ Relaxation de cohérence cardiaque (et logiciels informatique),
○ Réflexes naturels et corporels de détente et de Relaxation (Le bon sens retrouvé !),
○ Relaxation Evolutive mise en forme par Bernadette Blin, et Sophrologie relaxation Evolutive…
etc…

Cette liste ne se voulant nullement exhaustive ni classée par thèmes ni par chronologie, permet de mesurer l’étendue des techniques, théories, méthodes, recherches, expérimentations et champs d’applications possibles dans le domaine de la « Relaxation » au sens étendu du terme.
Certaines approches sont extrêmement simples, dans la lignée du « bon sens » retrouvé, d’autres sont de réels outils de travail comportemental, introspectif ou thérapeutique sur de nombreux aspects et niveaux de la personne.
Ce travail proposé par les méthodes de relaxation peut ainsi être orienté sur différents plans : principalement sur le corps (travail musculaire, tensionnel, structurel,…les somatorelaxations); sur la conscience sensorielle (les relaxations sensorielles et psychosensorielles); sur la circulation et l’équilibre énergétique (le travail énergétique); sur l’utilisation du mental (le contrôle cérébral, le travail cognitif, la préparation mentale, la pensée positive, la visualisation mentale); sur une dimension méditative (en relaxation statique ou dynamique); sur les états d’exploration, d’expansion de la conscience ou de découverte des plans supérieurs de la psyché (l’introspection, le travail en profondeur et le développement de l’être, la visualisation régressive, la visualisation d’expansion de conscience, la relaxation d’orientation transpersonnelle,  etc…); sur un axe psycho somatique (la santé); comportemental (apprentissages, rééducation ou thérapie); expérientiel (beaucoup de possibilités); etc….

Ces outils, pratiques et méthodes de « relaxation » et d’utilisation de la finesse de conscience découverte ou redécouverte et affinée via l’état de relaxation, permettent et facilitent une réelle reconnaissance et reconquête de soi et de sa relation à la vie.

Il est bien évident que le Relaxologue ne peut connaître toutes les techniques existantes, toutefois il lui est nécessaire d’en posséder et maîtriser une palette d’outils suffisamment large et d’en avoir acquis les bases solides d’utilisation par une formation vraiment adaptée à sa future pratique à ses objectifs (une réelle méthodologie), et aux attentes de ses clients, ceci notamment par le biais d’un cursus lui en permettant une assimilation réelle dans le temps et la pratique.…

Un apprentissage professionnel dans la durée et la pratique (comment se former ?) :

L’on ne s’improvise pas Relaxologue !, même s’il peut sembler facile et simple, au premier abord, de placer quelqu’un en état de détente, de relâchement musculaire, ou de relaxation de base. Le champ de travail proposé par le Relaxologue est bien plus vaste que cela et l’acquisition des outils nécessite une certaine rigueur et un approfondissement réel de la pratique.
Il existe de nombreuses méthodes de relaxation, sophrologie, de travail respiratoire, de travail psycho-corporel, de pratiques de visualisation mentale, de conscience énergétique, de détente et d’harmonisation corporelle … que le Relaxologue doit intégrer (en partie tout du moins) et maîtriser suffisamment, ceci selon le domaine de travail qu’il souhaite développer et proposer à ses futurs clients, élèves, patients ou stagiaires, et selon son « métier » initial.

Le Relaxologue dont le champ de compétence est essentiellement de proposer une détente corporelle ou mentale de base et/ou une mobilisation des ressources positives de la personne… , n’aura pas la même nécessité d’acquisition et de développement de compétences, de savoir faire et de savoir être, que celui qui se situe (par exemple) dans un registre de Relation d’Aide, de Développement Personnel, de Somatothérapie et encore plus d’accompagnement de type psychothérapeutique.

Il semble alors évident que les stages de un à juste quelques jours ou week-ends sont bien  insuffisants pour la formation d’un réel professionnel suffisamment expérimenté dans le domaine de la relation d’aide, de l’accompagnement individualisé et du développement personnel.
Il est aussi nécessaire de spécifier que les formations quasi uniquement proposées « par correspondance » manquent nettement d’une intégration suffisante issue d’un vécu personnel et relationnel en groupe (la qualité d’être relationnelle est une des bases fondamentales de cette activité) et de la nécessité d’un suivi pédagogique individualisé (voir point suivant). Elles peuvent par contre permettre à un professionnel, déjà expérimenté dans son domaine de compétence, l’intégration de théories et pratiques de base.

  • La durée classique des formations professionnelles : Le Temps nécessaire pour se former…Ces formations nécessitent donc une durée de base minimaleun protocole d’acquisition des pratiques spécifique, ainsi qu’un contenu nécessaire suffisant pour préparer à une réelle pratique professionnelle telle que souhaitée par le stagiaire : Les durées des formations de base sérieuses sont organisées sur un minimum de 2 années de formation, soit environ de 300 à 600 heures de cours théoriques et pratiques en présentiel. Ce que les principaux organismes connus proposent à ce jour. Ceci pour permettre l’intégration d’une réelle compétence professionnelle (l’acquisition du savoir faire), d’une maturation suffisante du futur praticien (un savoir être qui se développe dans la durée) ainsi que de l’entraînement personnel et de l’apprentissage des données théoriques nécessaires à la compréhension (le savoir acquis) et à la qualité d’accompagnement et de réflexion sur la pratique.

Le Relaxologue étant amené par la suite à parfaire sa pratique, compléter ses acquis, par des stages, spécialisations, et expériences personnelles diverses, ainsi que par la participation à un temps de supervision …., ceci tout au long de sa pratique professionnelle. Il se bonifiera avec l’âge et l’expérience… C’est l’une des grandes richesses de cette activité et de ce métier.

  • Le cursus global de ce type de formation est donc de manière générale échelonné sur 2 années minimum, à raison d’environ un regroupement de formation de 2 à 3 jours par mois plus un stage d’été (voir le nombre d’heures dans le paragraphe précédent).
  • La Fédération Internationale de Relaxologie (FIR) préconise un minimum de 300 heures de formation en Relaxologie, et la Société Française de Sophrologie (SFS) un minimum de 300 h en Sophrologie relaxation.
  • L’ organisation classique des cursus de formations :

– Certaines formations se déroulent en groupes dits « fermés », c’est à dire avec les mêmes participants du début à la fin de la formation. Ce qui possède de nombreux avantages quand au travail de la dynamique de groupe tout au long de la formation, ainsi qu’au travail de la dynamique relationnelle. Les stagiaires investissent ainsi la formation de manière plus active et plus dynamique (animations de pratiques et d’exposés au sein du groupe, exploration de la relation dans la durée, création d’un climat expérientiel et d’apprentissage « en sécurité »,…). Ce type de formation permettant ainsi et aussi une intégration, un approfondissement et un affinement « dans la durée » des méthodes enseignées et de leurs applications pratiques. Ce sont à mon sens la forme des formations les plus complètes de par le travail personnel qu’elles permettent au stagiaire sur un plan d’intégration de outils et de la posture.

– D’autres écoles fonctionnent avec des formations « modulaires » organisées sous forme de séminaires « à la carte » selon les objectifs de chacun. Ces modules de formations sont en général d’une durée de 3 à 5 jours par thèmes. Un des intérêts de cette formule étant de pouvoir réaliser le cursus de formation sur une durée parfois plus courte, ce qui peut avoir des désavantages par ailleurs quand au temps nécessaire à l’intégration des vécus pratiques et des contenus et théories. Un manque concernant l’implication didactique du stagiaire dans la durée et de son suivi d’accompagnement pédagogique peut aussi apparaître. Cela permet en outre pour un professionnel déjà installé dans un domaine proche de ne se former qu’à une pratique spécifique selon son objectif et ses compétences personnelles et professionnelles.

– Il existe aussi des écoles proposant des formations plus longues, avec spécialisations, amenant les durées de ces cursus à 3, 4 ou même 5 ans (notamment par exemple pour les écoles avec des spécialisations dans un axe Psychothérapeutique, Psycho-analytique, Psychosomatique, Naturopathique (pratiques de santé naturelle), Transpersonnel ou intégrant par exemple des Massages Relaxants de Bien-être (MBE) ou des pratiques énergétiques ou d’autres approches encore…).

– Attention toutefois aux formations « à tiroirs » qui, après un premier module assez court, nécessitent un second plus long, puis un troisième, etc… x modules nécessaires et pas toujours bien définis au départ pour une éventuelle Certification finale. Le coût peut paraître plus alléchant au premier abord mais vérifiez la « note finale », tout compris, de votre formation.

Sachez donc concrètement où vous allez et en quoi et comment la formation puisse répondre à vos objectifs.

L’apprentissage des outils par le vécu personnel est obligatoire (Le Savoir intégré…) :

Comment retransmettre ce que l’on n’a pas vécu, expérimenté et intégré soi-même ?

Ce point est donc l’un des plus importants dans la formation du futur Relaxologue, du futur Sophrologue.

Le vécu des méthodes au cours de la formation : les participants sont amenés à vivre personnellement chaque technique enseignée et à en partager leurs ressentis, leurs vivances, et les questions qui émergent. La formation prend ici toute sa dimension pédagogique et didactique.

Cela concerne toutes les approches proposées lors des regroupements : relaxations « passives » et « dynamiques », travail respiratoire et corporel, approches de visualisations mentales et créatrices, techniques sophrologiques, techniques énergétiques, touchers relaxants et harmonisants, travail cognitif, dynamiques et expressions corporelles, utilisation de médias d’expression créatrice (dessins, mandalas, collages…) ou de dynamique écrite ou orale de mise en mots des vécus… etc… le contenu varie selon le type de cursus proposé par les écoles.

Le travail personnel entre les regroupements : il est aussi proposé aux stagiaires de mener un entraînement personnel régulier en utilisant les méthodes au quotidien sur eux mêmes. Ceci pour en assimiler toutes les subtilités et en intégrer les résultats (répétition des vivances qui émergent).

Il est parfois proposé aux stagiaires de s’entraîner entre eux en groupes de pairs. C’est à dire de s’animer en petits groupes des séances de relaxation sophrologie entre les regroupements. C’est un très bon moyen d’intégration des outils et de parfaire l’entraînement à l’animation de séances (par 2 ou en petits groupes de 3 à 6 personnes).

Les personnes en formation peuvent ensuite commencer à animer des pratiques de base de bien-être, de gestion du stress, de détente, de centrage, sur leur entourage proche.

Les expériences ainsi accumulées (sur soi même, en groupe de pairs ou sur des proches) pourront être partagées et commentées au cours des regroupements lors de la formation ou lors de groupes de supervision de la pratique.

Des temps de partages lors des regroupements de formation sont proposés : partages des ressentis individuels, ainsi que pour répondre aux questions concernant la pratique et la théorie, partager des difficultés et des résultats positifs rencontrés, etc.

Très formateur est le partage du vécu de chacun, tant dans la mise en parole du ressenti personnel (les vivances) que dans l’écoute du vécu des autres, des questionnements qui émergent, … .

Ceci en bénéficiant de l’expérience et du feed-back d’un formateur professionnel expérimenté.
D’où la richesse du travail mené en groupe continu, un groupe de préférence de « taille humaine », c’est à dire de moins de 16 à 20 personnes, sur une durée de formation suffisante (ceci selon l’objectif de la formation tel que développé en début de paragraphe).

Les éléments de théories sont censés être complets, simples, clairs, précis et applicables :

Ils concernent les méthodes apprises et les domaines de connaissances spécifiques et connexes nécessaires à la pratique du Relaxologue, du Sophrologue.

Outre l’apprentissage des pratiques propres au Relaxologue, du « bon sens » retrouvé, des qualités d’être nécessaires à la relation… un certain nombre de connaissances sont plus que souhaitables.

Lors des regroupements, des éléments théoriques en liens à l’utilisation des méthodes, et propres au savoir faire du Relaxologues, sont transmis aux stagiaires. Des supports de cours sous forme de photocopies, de livres, de CD rom ou d’enregistrements audio sont distribués pour en compléter l’intégration entre chaque regroupement.
Ce travail sera aussi complété par des lectures et recherches personnelles (Une bibliographie spécifique fournie par l’école et des recherches sur Internet par exemple).

Des bases théoriques pratiques suffisantes et nécessaires sont indispensables, notamment en « psychologie pratique » et appliquée, en communication de relation d’aide et en dynamique d’animation de groupe, en psychopathologie de base, en connaissance du corps humain, de la physiologie respiratoire, du stress et de l’anxiété, des mécanismes de résilience et de « coping » (savoir « faire face » aux événements), des états d’élargissement de la conscience, de la dynamique de la pensée positive, de la définition d’objectifs personnes, de la clarification de la demande du client, de modèles sur le Conscient/le Subconscient/l’Inconscient/le Supra conscient (ou Surconscient), de connaissances sur le transfert et les projections, du fonctionnement simplifié du cerveau et du système nerveux, des cycles d’ondes cérébrales, des cycles du sommeil, du schéma corporel – de l’image du corps et de la conscience corporelle, du modèle des besoins de Maslow, du triangle relationnel dramatique (AT), de modèles de Programmation Neuro Linguistique (P.N.L.), d’outils et concepts d’Art thérapies et d’expression de Soi, de l’utilisation de métaphores et du langage symbolique, de la pertinence de l’utilisation de la musique (musicothérapie) et du silence, du travail avec le concept « d’Enfant intérieur », de la circulation bioénergétique, de l’effet placebo, de la créativité, etc. …  qui sont aussi dispensées tout au long de la formation selon les écoles (en cours oral et/ou sous forme de documents écrits) et sont complétées par un travail personnel de recherche, de lecture, de pratique et d’intégration.

Là aussi, selon les écoles et le « bagage acquis antérieurement» par chaque stagiaire, vous trouverez différentes variantes :

☺ Certaines écoles incluent des temps très théoriques, cours magistraux, avec prise de notes … ;

☺ D’autres abordent les points essentiels tout au long de la formation, sous formes de synthèses ;

☺ D’autres encore proposent plutôt ce travail en intersessions des regroupements par l’intégration des documents pédagogiques et de lectures appropriées.

Il paraît important et pertinent pour l’intégration de certaines théories de pouvoir bénéficier d’une expérimentation pratique au sein même du groupe de formation du stagiaire (par exemple : exercice d’écoute active, de définition d’objectif, …).

  • La qualité de la formation et l’expérience de l’école étant ici de vous permettre d’assimiler l’essentiel des savoirs théoriques de manière claire, concise, essentielle, concrète et pratique.

Le Travail personnel du stagiaire

Comme nous venons de le voir, un travail personnel entre les regroupements de formation est demandé : intégration  des documents théoriques, entraînement personnel, lectures et synthèses complémentaires, écoute de relaxations enregistrées, préparation d’exposés ou d’animations dans le groupe, co-entraînement entre stagiaires (groupes de pairs), élaborations et créations de relaxations et de visualisations, etc…

Ce temps de travail personnel mené par le stagiaire est essentiel, car les regroupements sont en général assez denses en termes de contenus et de pratiques et nécessitent à chacun de s’en approprier les différents éléments.

Les stagiaires pratiquent donc sur eux-mêmes les différents outils et éléments des méthodes pour en intégrer le vécu et les bienfaits par un « training » personnel journalier ou hebdomadaire.

Il ensuite proposé aux élèves de commencer à s’entraîner à la pratique des méthodes sur leur entourage.  Ces « expériences vécues » pouvant êtres reprises en groupe de formation lors du regroupement suivant.

Une bibliographie est aussi donnée pour compléter les acquis et intégrations pratiques et théoriques. Certaines écoles disposent d’un espace bibliothèque et d’enregistrements audio à cette fin.

Ce temps et cet espace de travail personnel entre les regroupements est investi différemment selon les stagiaires, le temps souhaité estimé est de quelques heures par semaine à tout le temps que le stagiaire souhaite y consacrer, selon son « bagage personnel antérieur » et ses objectifs professionnels. Ces heures étant « comptabilisées » globalement comme faisant pleinement partie de la formation. Le stagiaire étant aussi accompagné par les formateurs ou le responsable pédagogique dans ce processus d’intégration de la formation.

Une mise en situation du stagiaire au sein du groupe est souhaitable durant la formation.Là aussi selon les écoles les stagiaires peuvent êtres amenés à animer des séances lors des regroupements de formation. Ils bénéficient dans ce cas de la richesse d’un feed-back direct et sécurisé des autres participants et du formateur (tant sur la technique que sur le contenu ainsi que sur la gestion du cadre de l’animation, sur les points positifs et les points à améliorer, sur la manière de gérer le groupe, la pertinence pédagogique, la qualité de présence, l’utilisation de la voix, …).

Le groupe de formation permettant cette « sécurité d’apprentissage » pour ces animations, les stagiaires s’y sentent en confiance. Ceci facilitant nettement la progression du stagiaire.

Le Relaxologue est aussi un professionnel de l’écoute et de la relation. Les qualités relationnelles et la qualité de présence, la posture, que nécessite un accompagnant individuel ou une animation de groupe sont essentielles dans ce travail. Les mises en situations et les jeux de rôles lors des regroupements de la formation et des entraînements du stagiaire permettent de découvrir et d’affiner le champ de la relation et de la dynamique de groupe et d’accompagnement des personnes que le future Relaxologue sera amené à réaliser.
Rappelons, selon certaines sources, que la communication non verbale représente environ 80 % de l’échange entre 2 personnes.

Le travail autour de la verbalisation du vécu (description des vivances) des séances de relaxation/ sophronisation/ visualisation est aussi essentiel, il permet l’intégration de ce vécu par le client et il permet au praticien de savoir où en est son client. Ce travail de verbalisation peut être aussi complété par des dessins, un écrit et d’autres techniques d’expression personnelle, ou se réalisaer sur un journal de bord personnel. Les futurs praticiens sont amenés à en expérimenter les différentes modalités lors des regroupements et lors de leur travail personnel à la maison.

L’équipe pédagogique de l’école

Privilégier Un ou plusieurs formateurs ? – Les formateurs de ces cursus sont en général sophrologues, relaxologues, psychologues, enseignants, éducateurs, animateurs spécialisés, coachs, psychothérapeutes, médecins ou spécialistes d’une approche de travail ou d’expression corporelle. Tous formateurs et professionnels expérimentés dans leur domaine.

Il est intéressant de bénéficier d’une équipe de formateurs, cela permet de vivre différents types d’animations liées au style propre de chaque spécialiste et de ses méthodes de travail et d’accompagnement.

Ce qui enrichira la palette expérientielle du futur Relaxologue Sophrologue et l’aidera à trouver et affiner « son propre style » en tant que futur professionnel. Evitant ainsi de reproduire un protocole mot à mot, en intégrant l’essence des approches avec sa couleur personnelle et sa qualité d’adaptabilité.

Il se peut par contre que l’objectif de l’école soit de former le stagiaire à une seule méthode, un style ou une pratique spécifique à l’école. Un seul formateur anime alors en général le cursus de formation.

Au-delà des simples méthodes et techniques :

Les qualités d’être du Relaxologue et du Sophrologue

(L’être et le savoir être)

Ce point est aussi l’un des points les plus importants lors de la formation du Relaxologue et du Sophrologue.

En dehors des compétences techniques ou pratiques acquises lors de la formation (le savoir-faire méthodologique, la technicité), le meilleur « outil » du Relaxologue c’est lui même, de part sa qualité d’être, de présence, d’attention et d’écoute (un savoir-être nécessaire).

Le Relaxologue professionnel est une personne s’étant formée à ce métier et disposant d’un certain nombre de « caractéristiques personnelles » pour accomplir son travail.

Certaines de ces « caractéristiques » ou qualités humaines et capacités intellectuelles sont : l’écoute, l’empathie, la bienveillance, la présence, la tolérance, la flexibilité/adaptabilité, la créativité, la discrétion, le respect, la patience, l’humour, une vision positive de la vie (qui ne nie nullement la charge négative), du « bon sens », de l’intégrité et une honnêteté intellectuelle , une éthique, une exigence et de l’authenticité, la capacité de se mettre en « position basse » si besoin, une maturité personnelle et une connaissance de soi suffisante, … qualités qui ne se décident pas mais qu’il est toujours possible de développer et continuer à cultiver tout au long du chemin de vie…

Plusieurs compétences spécifiques, au-delà de la technicité, sont aussi nécessaires au professionnel : l’observation et la qualité d’écoute et de définition d’objectif, la capacité acquise d’accompagnement (méthodologie) et d’autonomisation du client, la pédagogie (transmettre), …

Chaque Relaxologue Sophrologue développe donc son « style personnel » et utilise sa propre « boite à outils » selon l’approche de base qu’il utilise.

L’un des fondements essentiel de ces accompagnements étant la qualité relationnelle et humaine.

L’apprentissage du Savoir Faire

(Faire et savoir faire)

Le travail sur l’utilisation et l’application des outils et méthodes de Relaxations à différents cas pratiques : les domaines d’applications et les célèbres « études de cas ».

Apprendre à utiliser les outils et pratiques sur des thèmes et dans des contextes variés et diversifiés.

Connaître des outils de relaxation, sophrologie, travail corporel, visualisation, écoute, animation est la base de la formation du Relaxologue.

Il est ensuite nécessaire d’intégrer une méthodologie de travail, de connaître les limites du champ de travail du relaxologue, ainsi que de réfléchir et pratiquer sur des applications concrètes.

Les stagiaires ont en général à travailler sur des études de cas, c’est à dire des mises en situations d’accompagnements ou d’animations « virtuelles », et de trouver quelles stratégies d’accompagnement et quels outils seront les plus adaptés.

Ceci de manière à pouvoir être autonomes à la fin de la formation.

Ce travail est mené au sein du groupe, préparé avant le regroupement, et encadré par le formateur.

Cela permettant aussi d’apprendre à travailler avec différents publics dans différents contextes.

Un temps de mise en commun des éléments fournis par les différents participants sur chaque étude de cas sera très prolifique, formateur et structurant.

Les écoles, selon leurs spécificités, donnent parfois des « protocoles tout établis » pour tel ou tel type d’application. Protocoles que le stagiaire est censé connaître « par cœur » et ne peut même parfois y ajouter une sensibilité/créativité personnelle. Ceci peut sembler plus rassurants pour certains ou plus facile pour évaluer l’acquisition des acquis d’un stagiaire.

Toutefois, les cursus permettant l’intégration d’une méthodologie de réflexion et de préparation spécifique pour chaque situation/demande/besoin/personne ou groupe, permettront une intégration plus fine et la mise en place d’une proposition plus adaptée et répondant de fait potentiellement mieux à ce qui est nécessaire de mettre en œuvre. Ce qui n’exclut absolument pas le fait de s’inspirer de méthodologies ou de protocoles de pratiques ayant fait leurs preuves… Le praticien, dans sa posture phénoménologique, sera ainsi plus apte à proposer de manière adapté une pratique et un suivi à son client.

Ecoles et Formations

 

Il existe plusieurs écoles sérieuses de Formations Certifiantes à ces pratiques, renseignez vous par leurs documentations et leurs références, n’hésitez pas à prendre contact, vérifiez que le contenu et la pédagogie corresponde bien à vos attentes et objectifs, que l’école est « sérieuse », que les théories enseignées sont en lien à vos souhaits, que l’état d’esprit est « ouvert », que les tarifs proposés sont dans la moyenne pratiquée, que l’école ait une assise réelle (nombre d’années d’existence, de praticiens formés), que l’école soit affiliée à un(des) regroupement(s) ou fédération(s) de professionnels (sérieux, reconnaissance, éthique et déontologie), que le « contact relationnel » vous convienne et que « le cadre de la formation » (le lieu) vous parait adapté .

Chaque école ayant sa spécificité, il y en aura une qui correspond à vos attentes.

C’est pour cela qu’il arrive régulièrement que des stagiaires aillent se former à plusieurs centaines de kilomètres de leur domicile car ils y ont trouvé les critères de formation et « l’ambiance » qui leur correspondent !

Le « bouche à oreille » est aussi un très bon critère de sélection d’école.

Il est clair que les formations « par correspondance » ne peuvent donner une réelle assise professionnelle dans une activité basée sur la relation, la présence, le savoir faire. Toute formation présentielle nécessite de toutes les manières un temps de travail et de pratique « à la maison ». Nous ne connaissons pas de praticiens « installés » fonctionnant uniquement suite à ces formations et elles ne sont pas prise en compte dans les regroupements professionnels.

Les cursus sérieux comportent un minimum de 300h en présentiel (durée déterminée par les association, fédérations, syndicats de professionnels)

 La profession de Relaxologue, comme celles de Sophrologue, praticien en hypnose, Praticien de bien-être et de Relation d’aide n’est pas réglementée et légiférée à l’heure actuelle, vous trouverez donc tous types de formations et de praticiens sur le marché.

 

La formation professionnelle continue pour adultes

Le Contrat ou la Convention de Formation :

Les écoles et organismes de Formation Professionnelle Continue pour adultes ont normallement un numéro d’Organisme de Formation décerné par le ministère du travail et des affaires sociales, elles élaboreront avec vous une Convention de Formation ou un Contrat de formation spécifiant et contenant les données précises de l’action de formation engagée, les objectifs, les moyens pédagogiques, les intervenants, l’évaluation prévue, les dates, le coût précis, ainsi que diverses autres modalités concrètes.

Ces contrats ou conventions de formations sont obligatoires et sont signées par les deux parties L’école et le stagiaire pour une « prise en charge individuelle » , ou l’organisme payeur dans le cas d’une « prise en charge de la formation par un organisme payeur ».

 

Il est donc demandé au professionnel, de maintenir aussi à jour leur connaissance et niveau de formation, en réalisant régulièrement de nouvelles petites ou plus longues formations d’approfondissement, de mise à jour ou de spécialisation. Ces actions de formations entrant dans ce cadre :

Ces formations sont de type : « Action d’acquisition, d’entretien ou de perfectionnement des connaissances »

Supervision de la pratique : Il est aussi proposé aux stagiaires, surtout ceux qui débutent leur pratique professionnelle (en accompagnements individuels ou de groupes), de participer à une supervision de la pratique, soit en lien à l’école, soit auprès d’un autre praticien organisant des supervisions.

La supervision de la pratique permet au praticien relaxologue sophrologue débutant ou confirmé de partager ses questions, interrogations, soucis de pratiques ou de techniques, difficultés personnelles ou relationnelles dans le cadre de son activité et de son installation professionnelle, … avec un professionnel hautement qualifié qui dirige la supervision.

Ces supervisions garantissent le professionnalisme des Relaxologues, Sophrologues et Praticiens de Relation d’aide ou de bien-être.

Elles se déroulent généralement soit en groupe de 4 à 8 personnes, soit en séances individuelles à raison d’une séance par mois (ou tous les deux mois).

Elles sont réalisées auprès de praticiens en lien à l’école ou d’autres professionnels expérimentés dans ce domaine.

 

Le coût d’une formation professionnelle de Relaxologue

Coût, règlement et prise en charge de l’action de formation : (investissement personnel et/ou aides à la formation)

La plupart des stagiaires payent eux mêmes leur formation, selon un contrat clairement établi avec l’école.

Les écoles de formation ont en général un Numéro d’Organisme de Formation Professionnelle tel que décrit dans le paragraphe sur les Conventions de Formations.

Pour information : Le coût moyen d’une journée de formation réglée à titre personnel est d’environ 100 à 160 euros tel que observé sur l’année 2019 auprès de différents organismes de formation.

Les règlements à titre individuel sont la grande majorité des cas. Les écoles demandent soit de régler la totalité avant la formation, de payer en 2, 3 ou 4 règlements ou encore offrent la possibilité d’échelonner le coût global de l’action de formation sur environ la durée de la formation.

Ces coûts de formations peuvent être déduits sur votre déclaration d’impôts si vous êtes aux frais réels.

La plupart des Organismes de formation étant membres d’Associations Agrées Fiscalement, le règlement peut être effectué par chèques bancaires, puis à présent par ordre de virement.

Une facture acquittée est en général établie en fin d’année fiscale ou à la fin de l’action de formation, ou après chaque paiement (si souhaité).

La plupart du temps des formations sont de type : « Actions d’acquisition, d’entretien ou de perfectionnement des connaissances » et peuvent être prises en charge par des organismes collecteurs dans le cadre de la formation professionnelle continue, lors d’une reconversion ou d’une spécialisation pour un métier déjà exercé en ce sens.

Les règlements et les modalités des formations payées par des organismes ou entreprises sont définis contractuellement lors de l’élaboration et de la signature d’une Convention de Formation.
Dans le cadre d’une formation réglée par la personne elle-même, les différentes modalités sont définies contractuellement par l’élaboration d’un Contrat de Formation.

Certifications & Diplômes

 

La Validation de la Formation : la Certification

Couramment la validation d’une formation suffisante et approfondie passe par quelques étapes de vérification de l’intégration de vos acquis.
Une mise en situation professionnelle et méthodologie/technique est souvent présente – elle vérifie votre intégration pratique et relationnelle ; la réalisation d’un stage pratique est parfois proposé avec élaboration d’un compte-rendu de stage ; un contrôle de connaissance par un QCM ou des questions ouvertes est souvent demandé ; ainsi qu’une soutenance de mémoire pour validation finale.

Un examen de la pratique: (La compétence mesurée, le savoir faire et le savoir-être professionnel évalué)

La fin de la formation du Relaxologue est sanctionnée par un examen pratique (parfois aussi théorique selon les écoles) où le stagiaire est placé en situation concrète de travail face à un jury de professionnels.

Le stagiaire présente généralement un travail de réflexion théorique et anime ainsi une pratique.

Il s’ensuit un échange de type questions-réponses avec le jury, suivi d’une délibération sur l’aptitude du stagiaire à mener une séance et un suivi en pratiques de relaxation.

Cet examen pratique est en quelque sorte un « passage initiatique » incontournable pour le futur professionnel, lui permettant ainsi de mesurer nombres de paramètres en situation réelle.

(Cette évaluation est obligatoire dans tous cadre de formation professionnelle continue, elle se fait parfois de manière continue tout au long du cursus)

Un contrôle théorique: (Les acquis théoriques évalués)

Ceci se déroule sous forme d’un questionnaire à choix multiples (QCM) ou d’une épreuve écrite avec des questions ouvertes sur les connaissances théoriques et pratiques.

Cette évaluation des acquis, notée, permet de faire le point sur le contenu intégré.

(Elle est obligatoire dans le cas d’une action de formation professionnelle continue)

Un stage pratique: (Les acquis d’autonomie et d’animation évalués)

Il s’agit la plupart du temps ici de mesure la capacité du stagiaire à mettre en œuvre un projet d’animation, à le « vendre », le réaliser et l’auto-analyser. Un compte-rendu de stage est demandé et est à soumettre ou soutenir devant un jury.

(Obligatoire la plupart du temps si la formation aboutit à une reconnaissance de type RNCP)

La remise d’un document écrit de fin de formation par le stagiaire : (Synthèse des acquis)

Toutes les écoles ne semblent pas le demander, ce temps de travail d’intégration et de structuration étant pourtant tout à fait intéressant.

Ce type de travail permet au stagiaire de clore sa formation par un temps de réflexion personnel très riche facilitant l’intégration de tout son parcours, tant sur le plan théorique que de son vécu personnel.

Ces documents de fin de formation sont couramment appelés « documents écrits de fin de formation » ou « mémoires de formation ».

La taille et le contenu du travail souhaité dépend de chaque école (en général de 25 à 40 pages).

Ce document remis en plusieurs exemplaires sera en général soutenu et évalué par un jury de l’école composé de ses formateurs, cela permettant de valider l’intégration de la formation et la qualité d’auto observation et d’auto-analyse critique du praticien dans son activité.

Un compte rendu sera fait au stagiaire sur son travail (en cas d’acceptation) ou une demande de complément de rédaction (s’il est refusé).

Ce document peut être soit soutenu devant un jury, soit simplement remis pour évaluation par un comité composé de membres de l’équipe pédagogique de l’école.

(Obligatoire la plupart du temps si la formation aboutit à une reconnaissance de type RNCP ou DU ou écoles avec cursus de formation professionnel)

Une réelle Certification de fin de formation : La Validation concrète de votre compétence !

Chaque cursus de formation mené à son terme est validé par une certification : « Certificat de fin de formation » ou « diplôme privé de Relaxologue» selon les écoles.

Le stagiaire ayant auparavant validé positivement les critères nécessaires pour l’obtention de cette certification lui permettant de devenir praticien Titulaire de l’école : participation assidue aux modules de la formation (cadre de la formation continue pour adultes…), contrôle continu de l’intégration, travail personnel, examen de la pratique et remise d’un document écrit le cas échéant.

Il est parfois fourni par les écoles une Attestation de compétence en fin de première année pour animer des séances de relaxation bien-être et de gestion du stress. Ce que nombre de stagiaires peuvent commencer à animer dès la fin de première année.

Les Attestations de fin de formation spécifient la participation du stagiaire aux modules de la formation et sont établies automatiquement car obligatoires. Elles donnent le nombre d’heures de présence effectuées réellement mais elles ne spécifient pas toujours le passage de l’examen (parfois l’option « réussi » ou « refusé » y est précisé), ni la Titularisation finale du praticien par l’école.

Officiellement en France, seules les Universités ont le droit de décerner des Diplômes, mais il n’existe pas de formation universitaire de Relaxologues. Il existe certains DU (Diplômes Universitaires) en Sophrologie ou Synthèse des techniques de relaxations et sophrologie ou Pratiques psycho-corporelles,  … mais ils sont réservés en général aux soignants.

La grande partie des formations étant donc réalisées par des organismes privés. »

Déontologie et éthique

 

Un Code de Déontologie professionnel: (Le cadre et l’éthique)

Les écoles peuvent être affiliées à des regroupements ou fédérations professionnelles, possédant elles-mêmes un code de déontologie et une règle d’éthique professionnelle.

Certaines écoles ont aussi leur propre code de déontologie.

Le code de déontologie est un engagement que le professionnel s’engage à respecter lors de sa pratique professionnelle. Il garantit aussi le sérieux et le professionnalisme du Relaxologue et garantit aussi une sécurité aux clients.

Les grands points d’un code de déontologie sont :

  • Exercer légalement en étant déclaré comme professionnel (ou clairement comme bénévole si tel est le cas).
  • Avoir une assurance professionnelle (Responsabilité Civile Professionnelle).
  • Respecter la dignité des clients.
  • Connaître ses propres limites professionnelles.
  • Répondre clairement au client sur vos modalités de formations et les méthodes que vous utilisez.
  • S’interdire et interdire tout passage à l’acte sexuel (avec clients ou stagiaires).
  • Proposer des honoraires avec tact et mesure. S’interdire toute exploitation des clients.
  • Poser un contrat d’accompagnement clair et précis (le cadre de travail, les modalités de la cure de relaxation, les outils employés).
  • Respecter et faire respecter la règle de confidentialité et le secret professionnel.
  • Etre indépendant de tout mouvement politique ou sectaire.
  • Ne pas intervenir dans un traitement médical en cours.

N’hésitez pas à demander aux écoles ou aux praticiens à quel code de déontologie ils adhérent.

L’ apprentissage des limites de la fonction et de l’accompagnement proposé par le Relaxologue:

Il s’agit là aussi d’un point essentiel.

L’utilisation des pratiques de relaxation, de sophrologie, d’hypnose, de visualisation et de travail corporel concerne un vaste champ d’indications et d’applications précises dans de nombreux domaines et possède aussi des limites claires qui seront enseignées lors des formations. L’orientation de travail du Relaxologue étant le Mieux-être, la connaissance de soi, la pédagogie, l’accompagnement, la relation d’aide et le développement personnel, les stagiaires apprennent à travailler dans ces domaines et à connaître leurs limites (sauf s’ils appliquent les outils de relaxation/visualisation/sophrologie/hypnose/travail psycho-corporel dans leur domaine spécifique : par exemple un psychomotricien, un psychologue, un psychothérapeute, un médecin, une infirmière ou un kinésithérapeute sera apte dans un domaine d’activité plus spécifique correspondant à sa formation initiale).

L’éthique professionnelle et le code de déontologie signé par le praticien, ainsi que sa participation à un groupe de supervision seront un engagement du professionnel à ce niveau.

La relaxation, sophrologie, hypnose ne pouvant en aucun cas se substituer à un traitement médical, kinésithérapeutique, psychothérapeutique ou psychiatrique, il est demandé au Relaxologue de respecter scrupuleusement cette éthique déontologique, et de savoir orienter si nécessaire son client vers un autre praticien professionnel adapté à la problématique émergeante (notamment un médecin ou un psychiatre le cas échant).

Il peut aussi être nécessaire d’ailleurs de demander au médecin référent de la personne si le travail en relaxation semble adapté à son patient, cela si vous avez un doute quelconque à ce sujet.

Les contre indications à la pratique de la relaxation:

Comme nous l’avons vu, il existe de nombreuses pratiques de relaxation. Selon les auteurs, la pratique clinique et le type de techniques utilisées, il existe un certain nombre de contre-indications que je ne développerai pas ici par souci de simplicité. Certaines méthodes sont réservées au monde médical et aux professionnels de la santé ou de la psychologie/psychothérapie.

La formation suivie par le professionnel est censée lui avoir apporté les éléments nécessaires en ce domaine.

Sur un plan purement médical il vous est toujours possible de demander l’avis d’un médecin compétent (et connaissant la relaxation, sophrologie, si possible) sur la pertinence de l’utilisation de la méthode de relaxation concernée pour une personne donnée (ceci pour le praticien) ou pour vous-même (en tant que client du relaxologue).

Pour info : Code de Déontologie de Isthme formations

 Une formation permanente du praticien, supervision et veille : (Le suivi du professionnel)

Les professionnels installés sont grandement invités à maintenir à niveau leurs connaissances et leur qualité d’accompagnement, pour cela il est proposé :

  • de continuer à entretenir une dynamique de formation permanente dans le champ de compétence exercé, autres méthodes associées, spécialisations, approfondissements, champs d’applications, etc…
  • d’avoir (surtout en début de pratique) un espace de supervision de la pratique, en individuel ou en groupe, auprès d’un professionnel plus expérimenté. Ceci de manière à parfaire les suivis et à trouver des solutions dans les contextes qui s’avèrent poser problème au professionnel.
  • De maintenir une « veille » professionnelle, c’est-à-dire de se tenir informé de l’évolution de l’activité et des pratiques employées, revues professionnelles, congrès, lectures, …

Appellations des praticiens

Les Appellations classiquement utilisées par les Relaxologues professionnels

  • Les appellations classiquement utilisées par les professionnels de la Relaxologie sont : Relaxologue, Sophro-relaxologue, Sophrologue, Hypno-relaxologue, Hypno-sophrologue, Psycho-relaxologue, Somato-relaxologue, Pédo-Relaxologue (relaxation pour enfants), Masso-Relaxologue, Sexo-Relaxologue, Praticien en relaxation ou en relaxologie, Formateur en relaxation, Animateur spécialisé en relaxation, « Relaxateur », Relaxologue spécialisé en relaxation « x » (nom d’une méthode ou approche, par exemple « Relaxation Evolutive»), Praticien ou enseignant en méthode « x » (ex : Feldenkrais, ou Vittoz, ou Yoga Nidra, …), Professeur de relaxation, Enseignant en relaxation, Moniteur de relaxation, Conseiller en relaxologie, Consultant ou animateur en techniques de bien-être et gestion du stress, Relaxologue conseil, Coach spécialisé en relaxation et visualisation ou cohérence-cardiaque, Praticien de bien-être, Praticien de massage bien-être (relaxation par le toucher de détente), Thérapeute en relaxation, Thérapeute psycho-corporel, Thérapeute en Visualisation, Sophrothérapeute, Relaxo-analyste, Sophro-analyste, Praticien des Etats modifiés de la Conscience, Relaxo-Somatothérapeute, Somatothérapeute, Relaxothérapeute, Psychopraticien ou Psychothérapeute pratiquant la relaxation, etc…,

précisant de manière plus ou moins visible par là même la spécificité et l’orientation de chaque praticien, de sa (ses) technique(s), et de sa(ses) formation(s) initiale(s), ainsi que l’orientation de travail proposée par chaque école de formation et parfois le type de pratiques employées.

 

Quelques questions en lien à la spécificité du travail du Relaxologue

Relaxologues et Sophrologues ?

Parfois confondues, à la fois proches et complémentaires, ces deux activités sont pourtant parfois quelque peu différentes dans leurs applications pratiques et cadre de référence selon les praticiens.

La question de la différence entre Relaxologue et Sophrologue est donc couramment posée. La réponse n’est pas forcément facile ni simple, elle soulève de nombreuses polémiques et autres guerres de chapelles, de points de vue, de territoires et de tentatives de reconnaissance.

J’oserai tout d’abord dire de façon triviale que le Sophrologue est un professionnel spécialisé en Sophrologie (et parfois, pas toujours, en d’autres techniques de relaxation), en précisant que la Sophrologie est une façon de proposer et d’utiliser l’état de relaxation, ainsi que l’état de conscience spécifique ainsi atteint, pour des visées éducatives, préventives, médicales, thérapeutiques, sociales ou existentielles.

DR. Alfonso CAYCEDO

DR. Alfonso CAYCEDO

La Sophrologie est elle-même issue d’une synthèse de différentes approches, elle a été créée par le Pr. A. Caycedo en 1960. Elle possède ainsi sa propre théorie, sa terminologie, ses outils et protocoles de travail à partir de l’utilisation de la pratique de l’état de relaxation (appelé ici état sophronique).

La base protocolaire étant l’accès à ce niveau de relaxation, ici nommé « niveau sophroliminal » (entre veille et sommeil), qui est aussi le niveau de base du travail en relaxologie (nommé aussi « état alpha » par exemple car en lien à ce type de production d’ondes cérébrales dans cet état). Une codification de pratiques d’activations des ressources du sophronisant (activations intra-sophroniques) sont ensuite proposées de manière statique ou dynamique pour faciliter l’atteinte des objectifs posés ou répondre aux besoin manifestés. La sophrologie permettant ainsi un travail sur des contenus de conscience concernant le présent, le passé et la préparation des éléments du futur, ceci de manière positive et en lien à la réalité objective.

Précisons aussi qu’il existe différents styles, courants et écoles de Sophrologie. Certaines sont d’obédience Caycédienne en lien à son fondateur – ce sont les « Sophrologues Caycédiens » ; d’autres sont parfois proches ou très différenciées de la pratique Caycédienne actuelle – ce sont les autres « Sophrologues ». L’approche Caycédienne apparaît comme très riche et complète de par son protocole et sa théorisation, mais d’autres styles de Sophrologie le sont aussi de manière très sérieuse, la Sophrologie plurielle par exemple qui reprend tous les fondamentaux Caycediens de la première époque et les enrichit potentiellement d’apports complémentaires. D’autres types de sophrologies peuvent sembler plus hasardeux ou simplifiés (sur une modalité uniquement comportementale ou technique par exemple, ce qui en enlève une grande partie de la richesse, notamment concernant le processus de conscience et la dimension existentielle).

La Sophrologie moderne est ainsi « éclatée » à ce jour entre ces différents courants.

Indiquons aussi que la base de la méthodologie de la sophrologie est un travail de Relaxation Dynamique (corps en mouvement et en conscience). Ses différentes sources, entre autres, sont le Training Autogène et la dynamique Jacobson, l’hypnose classique (notamment via le terpnos logos, et via son historicité, …) ainsi qu’une inspiration de type yoga, la méditation bouddhiste et zen. La sophrologie s’est ensuite enrichie de concepts théoriques et de pratiques « dynamiques » et « statiques » de relaxation et visualisation, dont par exemple des éléments de l’approche Vittoz. Et a donc été simplifiée ou complétée selon les courants des différentes écoles.

La Sophrologie est ainsi vue comme une manière assez élaborée sous forme d’une méthodologie spécifique, et de pratiques techniques très structurées, qui emploient ainsi l’état de relaxation et la qualité de conscience dans une finalité bien définie.

Un autre élément très important au cœur de la sophrologie est la dimension phénoménologique (qui se concentre sur l’étude des phénomènes, de l’expérience vécue et des contenus de conscience). Cette posture d’accompagnement et d’accueil des expériences est tout particulièrement essentielle dans diverses approches de relaxations, mettant en veille l’esprit critique, sur un mode de suspension du jugement et de l’interprétation sur les phénomènes vécus.

Nous dirons qu’il y a donc bien ici une utilisation de l’état de relaxation, la Sophrologie faisant partie des formes structurées d’utilisation pratique des états de relaxation, et qu’il s’agit donc bien clairement d’un travail de Relaxologie.

Certaines écoles de Relaxologues incluront la Sophrologie, ou certains de ses outils, comme « un style » possible de pratique de la relaxation, du travail psycho-corporel (Relaxations Dynamiques) et de la visualisation ; « une théorie, une méthode et un protocole de travail » en quelque sorte, sachant qu’il en existe de nombreux autres très variés mais pas toujours aussi élaborés …

Pour la Fédération International de Relaxologie (FIR) : la sophrologie, de par même sa composition et son orientation de travail fait partie des méthodes de relaxation à protocole verbal.

Relaxation, Sophrologie et Hypnose ?

La question concernant le lien entre l’hypnose, la relaxation/sophrologie et le Praticien en hypnose est aussi souvent abordée. L’état hypnotique pourrait être compris comme un des états possibles accessibles par certaines méthodes de relaxation, sauf si nous considérons que tous les états de relaxation soient de fait de caractère hypnotique (ce qui n’est pas le cas). Mais il nous faudrait ici développer cela plus avant car le terme d’hypnose et même la notion d’état hypnotique n’est pas scientifiquement clairement définie, et ce ne sera pas le propos ici. La notion même d’état hypnotique est remise en cause depuis le début par des chercheurs sur ce sujet et est toujours en cours de recherche.

Il existe aussi plusieurs « techniques » et « formes d’hypnoses » et de types de travail avec cette pratique (de l’aide médicale ou thérapeutique à la résolution de problèmes divers ou la mobilisation de ressources…, et de l’hypnose classique, l’ancienne à la Nouvelle Hypnose). Nous dirons juste que le « style de travail » propre à l’hypnose « pure » est assez spécifique et se différencie globalement du travail général tel que proposé par nombre de Relaxologues, même si divers outils sont assez similaires (l’hypnose emploie des techniques de suggestion et de relaxation, et la relaxation des outils et savoir-faire d’origine hypnotiques pour certaines approches).

Rappelons que le terme de Sophrologie lui-même a été créé, suite aux recherches menées notamment sur l’hypnose classique, et tout en en utilisant certains aspects, de manière à se différencier du côté « passif » proposé aux patients et de l’hypnose de spectacle très en vogue à l’époque. Des hypno-thérapeutes iront même jusqu’à dire que la sophrologie est une façon de pratiquer l’hypnose. Alors que le propre de la sophrologie fut de s’en démarquer à certains niveaux… Tout dépendant donc un peu des praticiens, de leur style et du type de formation suivie.

Certains hypno-praticiens utilisant une transe assez marquée disent que toute une partie de « l’hypnose ericksonienne à la française » est en fait juste une « relaxation avec une dimension métaphorique ».

Précisons aussi que certains Relaxologues ou Sophrologues ont un style de pratique très hypnotique ou utilisent des outils référencés dans les techniques hypnotiques, ou sont eux-mêmes formés en hypnose classique ou ericksonienne. Et que certains Hypnopraticiens, Hypnologues, Hypnothérapeutes ont un style clairement dans la dynamique de la Relaxologie.

Pour la Fédération Internationale de Relaxologie (FIR) : l’hypnose (classique ou ericksonienne) fait clairement partie des méthodes de relaxation à protocole verbal.

Relaxation et Méditation ?

Nous allons ici éviter la polémique concernant états de relaxations, états de méditations ou même état hypnotique, car il y a un certain nombre de points de vue possibles selon l’angle du regard posé et la lecture que l’on en fait. En fait, sur un plan d’accueil des phénomènes, tout est très complémentaire et s’imbrique selon le schéma que l’on peut en faire.

Il existe aussi de nombreuses formes de méditations dont une des plus connue est à ce jour la Pleine Conscience (mindfulness), qui peut aussi se nommer pleine présence, et qui comporte différentes orientations de travail et d’intégration dans le quotidien (réduction du stress, de l’anxiété, de la dépression, des troubles alimentaires, etc…).

Nommons simplement que l’utilisation de « la méditation » tend à amener un état de relaxation, ne serait-ce que par l’acceptation de ce qui est présent en y plaçant juste notre conscience. Un indéniable effet de relaxation mentale, nerveuse et émotionnelle se présente avec la pratique régulière de l’état de méditation.

Et nous retrouvons cette dynamique de qualité de présence/conscience dans un certain nombre d’approches de relaxations bien entendu, notamment certaines approches de relaxations dynamiques ou actives.

Les méditations de type méditations guidées rejoignent tout simplement la large palette des approches de Visualisations utilisées en relaxation, dont en sophrologie ou même dans certaines dynamiques hypnotiques. Elles sont aussi de par la guidance parfois de magnifiques options pour faciliter la découverte et le déploiement de présence sur un plan de conquête de corporalité, de sensibilité énergétique, si importante en relaxation.

Les méditations de type actives ou dynamiques, sont en lien aux approches psycho-corporelles qui sont associées à la relaxation dans sa partie active.

La marche méditative est typiquement une relaxation en mouvement. Il en existe différentes formes.

Et enfin la conscience de soi et la reliance que permet le travail méditatif au sens large va dans le sens de cette dimension spirituelle (qui peut être laïque, et se nommer juste « sagesse »), transcendante ou transpersonnelle présente là aussi de fait dans certaines approches de relaxation.

Relaxation et Massage de Bien-être (MBE) ?

Lorsque l’on parle de relaxation cela évoque pour beaucoup de personne le « massage ».

Rappelons clairement tout d’abord que nombre d’approches de relaxation n’ont rien à voir avec le massage et n’utilisent absolument pas le toucher.

Toutefois les Massages de Bien-être (MBE), qui n’ont rien à voir avec le massage Kinésithérapeutique (acte médical de soin et de rééducation réservé aux kinésithérapeutes), sont d’excellentes pratiques de détente profonde, d’équilibrage interne et de ressourcement. Elles facilitent aussi le travail de conscience corporelle de soi (corporalité) et le déploiement d’une certaine sensorialité.

Les approches de massage de détente et d’harmonisation font donc partie de la palette possible d’outils des Relaxologues de par leur incontournable efficacité.

Précisons aussi que certaines techniques, au-delà d’une simple détente, proposent un travail sur un plan énergétique, sur l’assouplissement et l’harmonisation de la « cuirasse corporelle », c’est-à-dire sur la libération des tensions accumulées au fil de la vie et renforcées au quotidien.

Certaines pratiques se déroulent habillées, la nudité n’est pas toujours nécessaire ici, comme par exemple dans le massage minute anti-stress, le massage par balles, le stretch-massage, la célèbre Relaxation Coréenne ou sa version simplifié de Relaxinésie, le massage assis, etc… .

Do-in

Do-in

Il existe aussi de nombreux outils d’auto-massages (que l’on pratique parfois par ailleurs tout à fait naturellement) et qui sont enseignés par le Relaxologue, sans que le praticien n’ait besoin de toucher son client. Des réflexes naturels de relaxation, parfois même utilisés spontanément, comme se frotter et s’étirer le visage ou les bras et les mains, font partie d’outils d’autonomie transmis. Le célèbre do-in en est un exemple beaucoup plus élaboré.

Il s’agit ici de Somato-relaxations (relaxations par le corps) ou d’approches de Somatothérapie (thérapie par le corps). Sont aussi nommées de la sorte des Somato-pratiques et masso-relaxations.

Certains Relaxologues sont spécialisés dans ce type de pratiques, d’autres Relaxologues n’utilisent absolument pas les massages de bien-être.

Spécifions bien évidemment que la pratique du massage de bien-être n’est pas une pratique médicale ni sexuelle et possède et nécessite le respect d’une déontologie très claire et rigoureuse (voir à ce propos le paragraphe sur la Déontologie professionnelle). Nous vous invitons à vérifier cela auprès du praticien auquel vous faites appel.

Précisons, avec toutes les polémiques qu’il y a eu sur le sujet, que sur un plan juridique  « L’article 123 de la loi de modernisation de notre système de santé du 26 janvier 2016 a précisé la définition de la profession de masseur-kinésithérapeute et a également défini l’exercice illégal de cette profession. Ces nouvelles précisions, concertées avec les professionnels, ont également eu pour effet de supprimer la notion de « massage » » de la définition de la profession de masseur-kinésithérapeute. Le massage non thérapeutique dont l’objectif premier est d’apporter un bien-être à la personne, pourra être réalisé au regard de la nouvelle rédaction législative du code de la santé publique, par un professionnel qui ne dispose pas du titre de masseur-kinésithérapeute.

Ces éclaircissements réglementaires adoptés, il appartiendra à la CNCP (commission nationale de la certification professionnelle) compétente de se prononcer sur l’inscription d’un titre de « praticien en technique corporelle de bien-être » au regard des formations dispensées. »

Pour la Fédération International de Relaxologie (FIR) ces pratiques sont considérées comme techniques affinitaires et reconnues comme compléments d’une formation suffisante de Relaxologue.

Je les qualifie de relaxations à protocole non-verbal.

Relaxation et Etats Modifiés et Expansés de la Conscience, psychologie Transpersonnelle et dynamique transcendante ?

Par définition l’état de relaxation permet d’accéder à un(des) état(s) modifié(s), expansé(s), affiné(s) ou élargi(s) de la conscience…

C’est à dire que l’état de conscience ordinaire se voit « élargi » et/ou « affiné » par la pratique des techniques de relaxation via les états que cela permet d’atteindre…

La porte d’entrée étant de rester conscient, éveillé, alors que le corps d’une manière ou d’une autre se trouve relâché, relaxé … parfois « au bord même du sommeil » ou dans un minimum de tonus musculaire lié à une dynamique proposée ou une posture adoptée (méditation par exemple). Une augmentation de la qualité de présence peut ainsi avoir lieu et se déployer sur un fin ressenti sensoriel externe ou interne (proprioceptif, kinesthésique, …).

Dans l’état dit de type hypnotique, la distraction proposée par concentration mène à un état dissocié. Il s’agit ici d’un accès au non conscient d’une manière spécifique qui se retrouve dans un certain nombre de transes. On parle d’ailleurs d’état hypnagogique.

A un certain niveau, cette utilisation de la conscience en relaxation, permet d’affiner la qualité de présence à soi-même et à son propre corps. Ce qui est une donnée fondamentale dans l’orientation d’amélioration de notre qualité de présence à l’instant de la vie qui se déroule ici et maintenant et à la gestion/accueil de nos états internes dans les différents moments de notre quotidienneté.

Dans tous les cas nous considérons que la base d’un réel travail de Relaxologie (dont Sophrologie) consiste à accompagner le client à développer son « ancrage », sa présence ici et maintenant dans son corps, sa corporalité et à y amener dans un souci d’intégration toute mobilisation positive de ses ressources (somatisation du positif).

Nous retrouverons donc aussi dans les théories et philosophies des méthodes de relaxation et de visualisation des données concernant les états et les utilisations de l’élargissement du champ de conscience dans des sphères dites non-ordinaires ou élargies… ceci dans une visée de mobilisation des ressources en lien à la conscience d’une conscience plus large, plus étendue.

Voir à ce sujet par exemple la théorie de la conscience Sophronique en sophrologie, la quête spirituelle en Yoga Nidra, l’accès au matériel Inconscient proposé par différentes approches dites « découvrantes » (symbolique, rêve éveillé, … Relaxations introspectives de type psychothérapeutiques comme le training autogène de cycle supérieur, ….), la quête intérieure et spirituelle des approches de Méditation (cf info sur ce thème), etc…

Pour rappel : nos différents états de conscience correspondent à des mesures d’ondes cérébrales spécifiques. Et la fréquence de nos ondes cérébrales change en fonction de nos états mentaux.

– Les ondes Gamma 35 à 80 Hz : par éruption – créativité intensive, dynamisme et haute activité mentale/cérébrale. Présentes dans les moments « Aha ! » d’apparition de solutions soudaines. (Apparait chez des méditants expérimentés)

– Les ondes Bêta 12 Hz à 35 Hz : concentration, vigilance attentive, état de veille active normale et courante. (apparaissent aussi pendant le sommeil paradoxal (avec rêve) sur de courtes périodes à partir du sommeil en rythme Thêta)

– Les ondes Alpha 8 à 12 Hz : attention flottante, pilotage automatique, calme mental, réceptivité, éveil calme, état de relaxation de base, rêve éveillé, méditation (lâcher prise), hypnose légère (conscience au repos), clairvoyance, visualisation mentale, …

– Les ondes Thêta 4,5 à 8 Hz : visualisation/rêve lucide, relaxation profonde, état de transe profonde (élévation de la conscience, élargissement, expansion), hypnose profonde et méditation approfondie expérimentée (Eveil), état hypnagogique (semi-éveil), sommeil léger (régénération nerveuse).

– Les ondes Delta 0,5 à 4 Hz : sommeil profond sans rêves (régénération), présent dans la mesure de certains état paranormaux, expériences extraordinaires de conscience, expériences de mort imminente, états d’hyperconscience. Perte de la conscience corporelle.

Le Relaxologue accompagne ainsi à devenir en quelque sorte un « Relaxonaute » à la découverte de ses « Univers intérieurs », ainsi qu’à l’exploration des champs d’expansion de conscience tels que décrits par exemple par la psychologie transpersonnelle ou d’autres voies de transcendances ou de pleine présence traditionnels.

Nous sommes donc ici en lien au domaine de recherche et de pratiques de la Psychologie et de la Psychothérapie Transpersonnelle.

Relaxation et Yogas ?

YogaLe yoga tend très nettement ces dernières années à être de plus en plus connu et pratiqué.

Il existe différentes formes de Yoga et la plupart du temps il est surtout question du Hatha-Yoga (le plus répandu et aussi sous différentes formes).

Disons simplement que le Yoga facilite inéluctablement l’état de détente et de relaxation, notamment par l’utilisation de pratiques respiratoires (pranayama) et de maîtrise du corps (asanas), des états internes et du calme mental.

Le yoga est une pratique d’une grande richesse et mène à toute une quête intérieure et spirituelle. Le yoga est une discipline du corps et de l’esprit et est en réalité un « état d’esprit » selon lequel l’esprit sain et le corps sain vont de paire.

Il existe des Yogas traditionnels (le Hatha Yoga considéré comme un yoga auxiliaire, le Jnana yoga, le bhakti yoga, le karma yoga, le raja yoga, le prana yoga, le kundalini yoga, le nada yoga,…) et des « yogas » de forme plus récente ou créative (yoga de l’énergie, yoga égyptien, yoga sans posture, yoga du son, yoga des yeux, yoga du rire,….).

Les professeurs de Yoga associent fréquemment à leurs cours des courtes séances de relaxation et de visualisation.

L’apprentissage d’un style de Yoga nécessite une formation spécifique et approfondie (voir les Fédérations de Yoga à ce sujet).

Yoga-Nidra

Yoga-Nidra

Précisons que le yoga-nidra, yoga du sommeil éveillé, est une technique de relaxation très profonde à laquelle nombre de relaxologues se référent et sont formés.

Ainsi il en est aussi de la Sophrologie qui a été inspirée à sa création d’éléments du Yoga, notamment pour la mise en place du travail de Relaxation Dynamique.

La Relaxation et le Yoga sont donc 2 pratiques bien distinctes et potentiellement très proches en même temps, qui peuvent se compléter harmonieusement.

Le Yoga-Nidra étant pour sa part un élément très important des relaxations à protocole verbal.

Relaxation et travail respiratoire – Breathworks et Respirologie ?

La question de l’étude de l’impact de la respiration et de son utilisation est au cœur d’un certain nombre de pratiques de relaxation. Nous la retrouvons non seulement dans des pratiques traditionnelles, mais aussi parmi nos réflexes de base de relaxation naturelle (de type bâillements ou soupirs…). Les approches de yoga en ont fait un élément essentiel de leur pratique. Elle est toujours présente dans des pratiques comme le Taï Chi, le Qi-gong, et les gyms traditionnelles et douces…

Faisant partie de notre fonction physiologique automatique la plus simplement mobilisable consciemment, elle agit directement sur l’activation de notre système nerveux autonome, d’activation ou de freinage de notre activité métabolique et nerveuse… . Nous retrouvons son utilisation en sophrologie comme un fondamental, enseigné dès le départ, ainsi que dans différentes pratiques de relaxations. Elle est présente dans les approches psychocorporelles qui tendent à gérer les émotions et faire se ralentir les fonctions physiologiques (via l’expiration en lien au système parasympathique), celle dont l’objectif est d’activer le tonus et la mobilisation d’énergie (via l’inspiration en lien au système orthosympathique), et aussi dans une dynamique d’équilibre du système nerveux central (par exemple via la respiration de cohérence cardiaque). Elle va aussi être associée à des intentions spécifiques dans un travail psycho-corporel (par : le déplacement du négatif ou la présence corporelle du positif en Sophrologie).

Le travail de respiration a toujours fait partie des courants expérimentant les états de conscience et la gestion des états internes. A ce titre, ce travail respiratoire est naturellement présent dans la proposition du relaxologue.

Indiquons qu’elle est aussi utilisée dans des approches de « relaxations » de type cathartiques, pour augmenter la « charge bioénergétique » par une hyperpnée et faciliter la remise en mouvement d’émotions, de gestes, d’expressions bloquées ou encore en faciliter l’intégration par un travail de « respiration consciente connectée » par exemple.

Le travail respiratoire est donc un élément essentiel de la palette du relaxologue, principalement dans une dimension d’apaisement, de centrage et de calme, … mais aussi dans une dynamique de déplacement vers l’extérieur de charges symboliques, tensionnelles ou énergétiques… Ainsi, elle est aussi présente dans l’aide à la mise en mouvement d’expressions émotionnelles et/ou corporelles bloquées ou contenues… Et elle est encore employée pour stimuler des ressources et somatiser le positif mobilisé grâce à un souffle habité.

Nous retrouvons aussi ce travail respiratoire tout naturellement en Cohérence Cardiaque.

Relaxation et « Médecines Douces » et naturelles ?

Une des bases de la « Médecine dite Douce » est la gestion du stress mental (surexcitation psychique), émotionnel et physiologique/physique (tension nerveuse/musculaire), pour soulager l’organisme, gérer les méfaits du stress, permettre une récupération salutaire, et mobiliser ses propres capacités de guérison (notamment d’élimination et de récupération/régénération) dans un souhait de maintient de l’homéostasie naturelle..

De nombreuses séances de Relaxation et de Visualisation thérapeutiques ont été créées et utilisées en ce sens.

medecine-douce

Citons aussi que parmi les 10 techniques Naturopathiques, synthétisées par le biologiste P.V. Marchesseau, nous retrouvons des outils de relaxation dans un certain nombre d’entre elles : pneumologie (respiration et air), psychologie (pensées et relaxation mentale), chirologie (massages), réflexologie (réflexes), kinésilogie (exercices), magnétologie (techniques des fluides naturels).

Les pratiques de relaxation font donc tout naturellement pleinement partie du bagage du praticien en médecines douces et naturelles (naturopathies), ou dites « complémentaires », et des outils employés par les personnes qui en utilisent les modalités.

Elles ne sauraient par ailleurs en aucun cas remplacer un traitement médical nécessaire ou en cours. (voir le paragraphe sur la Déontologie des Relaxologues).

Précisons pour finir que le Relaxologue, dans sa pratique de relaxologie, est parfois défini de manière réductrice comme un praticien utilisant juste une ou deux pratiques comme le Training Autogène cycle inférieur du Dr Schultz, la méthode Jacobson sur une dynamique uniquement progressive, la Réponse de relaxation fondamentale de Benson ou un peu de Visualisation de bien-être ou autre outil basique.

Pourtant l’activité et le champ couvert par le Relaxologue est bien plus vaste (selon le type d’école de formation choisie !) puisqu’il englobe potentiellement les différentes pratiques de relaxologie et leur utilisation à différents niveaux (sur un plan physique/somatique, sensoriel, émotionnel, énergétique/nerveux, comportemental, mental/cognitif, existentiel, spirituel/transcendantal). Ceci dépendant bien évidemment clairement de chaque praticien, de son cursus, sa formation initiale le cas échéant et son expérience.

Les riches pratiques de Relaxologie peuvent proposer de nombreuses dimensions d’exploration via leurs approches tels, par exemple, la Relaxation Active de Martenot, la méthodologie complète et la large gamme de techniques de la Sophrologie, le cheminement d’éveil psycho-spirituel du Yoga-Nidra, les pratiques de contrôle cérébral et de relaxation sensorielle de l’approche Vittoz, la dimension distractive et métaphorique des approches d’Hypnose moderne, la richesse du potentiel d’utilisation des approches de relaxations Visualisations Alpha (approches américaines), la profonde détente et ré-harmonisation des relaxations à protocole non-verbal (somato-relaxations), le développement de la pleine présence des techniques de Méditation et de certaines relaxations Dynamiques de la Sophrologie, la fluidification et libération proposées par les approches du Souffle et de la Respiration (les breathworks)… etc… etc… et de nombreuses autres.

Champ d’Activités en Relaxologie

 

Les débouchés de l’activité et de la profession de Relaxologue

le Relaxologue est un « praticien du Mieux-être »

« Un Praticien du Mieux-être »
Là où les débouchés peuvent sembler restreints si l’on a une vision basique de la relaxation comme étant juste un outil de détente, les débouchés sont en fait nombreux et très variés car le champ d’application est fort vaste et la demande est de plus en plus importante, le public étant de mieux en mieux informé sur l’apport et les bénéfices de ces pratiques.
Dans un monde où l’excès de stress, les risques psycho-sociaux, la méconnaissance de soi (corporalité et psychologique), la peur du lendemain et le mal être sont dominants dans de nombreux aspects et domaines de la vie quotidienne personnelle et socioprofessionnelle, dans lequel la quête de soi et la quête de sens prend du coup toute sa place. Le Relaxologue est donc un professionnel du développement personnel et du « Mieux-être » tout à fait adapté à ces demandes d’accompagnement.
Il peut accompagner sur un plan de gestion d’états internes (émotions, stress, …) mais aussi sur un positionnement de type existentiel (sens de la vie, retour à des valeurs fondamentales, …).

Les bienfaits des méthodes et outils proposés par le Relaxologue peuvent apporter dans de nombreux domaines et être bénéfiques à beaucoup de personnes :
Tant pour les adultes, que pour les enfants, les adolescents et les personnes âgées ou handicapées.
Les techniques de relaxation/sophrologie, de travail psycho-corporel, de visualisation seront aussi utilisées dans de nombreux contextes : en séances individuelles ou en groupe, pour les couples, les groupes constitués, dans les écoles, les entreprises, les centres sportifs, les institutions, les associations, les maisons de villages, les prisons, les centres de loisirs et certaines hostelleries, les centres de santé et de bien-être, en famille, etc…etc… et associées à de très diverses activités : danse, chant, théâtre, sport, communication, formations, loisirs divers, activités créatives ou artistiques, développement de la personne, rééducation, pratiques de santé naturelle, thalassothérapie, remise en forme, entraînements et compétitions sportives, éducation, aide à l’apprentissage, etc….
Selon son « champ et domaine de compétence », la palette d’activités et d’applications proposées par le Relaxologue couvre le vaste domaine du mieux être, mais aussi celui des pratiques de santé, du développement personnel et même de la psychothérapie lorsque le praticien en a les compétences acquises. Il s’agit donc d’une orientation de travail éducative, prophylactique ou thérapeutique.
Suivre juste une formation aux méthodes de relaxation, de sophrologie, de bien-être, ne suffit pas en soi, il faut se construire un professionnalisme et développer une « identité de rôle » de Relaxologue et de Sophrologue.
Il est donc nécessaire à chaque Relaxologue Sophrologue de définir et trouver sa place, selon son champ de compétence, ses désirs et ses objectifs de services professionnels.

Les Relaxologues proposent aussi classiquement des groupes réguliers de relaxation et/ou des stages à thèmes

comme par exemple :

Groupes réguliers toutes les semaines ou tous les 15 jours :

  • Relaxation Dynamique de la Sophrologie (progression par degrés)
  • Relaxation Active, entraînement par étapes,
  • Relaxation Evolutive, développement d’une structure de base (fondamentaux) et découverte de divers méthodes selon besoin des participants,
  • Relaxations Méditatives, méditations guidées avec une progression selon les objectifs, dans une orientation de pleine conscience,
  • Etc …

De la découverte de la relaxation, l’apprentissage de la méthode « x » (Training Autogène, Sophrologie, Yoga Nidra, Relaxation Active, pratique Vittoz, …), l’apprentissage de la gestion émotionnelle et du stress, le travail de la confiance en soi et de l’assertivité, à : se retrouver avec soi-même, découvrir le calme en soi, atteindre ses objectifs, mobiliser ses ressources, explorer son ressenti corporel et sensoriel (corporalité), redécouvrir son corps et travailler sur son schéma corporel, développer sa créativité, mieux se connaître, gérer son énergie consciemment, mieux se concentrer, libérer son potentiel, détendre son corps et son mental, lâcher prise, harmoniser ses énergies, clarifier son projet de vie, améliorer ses performances scolaires ou ses capacités d’apprentissage, accompagner la grossesse et préparer son accouchement consciemment, gérer et réduire l’insomnie, préparer sereinement sa retraite ou tout autre passage important, améliorer sa mémoire, contrôler la douleur, améliorer ses performances, explorer les états d’élargissement de conscience, affiner le travail de la voix par la relaxation, préparer un examen ou une performance sportive, travailler sur ses dépendances, découvrir et vivre la relaxation en famille ou en couple, apprendre à relaxer les enfants, etc, etc
les champs d’application étant quasiment infinis…

Relaxologues et interventions en Entreprises et Institutions : la Gestion du Stress et la gestion émotionnelle

En entreprise : La gestion du stress au sens large est l’une des demandes les plus classiques et fréquentes dans le monde de l’entreprise.
Le stress permet une certaine performance jusqu’à un certain seuil et sur une certaine durée. Au-delà, l’individu ne se contrôle plus, différents troubles surviennent (psychologiques et physiologiques), et l’entreprise en subit naturellement les conséquences (indirectement et directement). Les situations d’excès d’activité associées à un certain niveau d’impuissance à solutionner la charge de stress imposé mènent au burn-out si courant de nos jours.

De nombreuses études ont été réalisées dans le domaine et des programmes de gestion du stress des salariés sont régulièrement organisés par les entreprises et institutions du monde entier. Sous forme de travail en groupe (formations ou interventions ponctuelles) ou sous forme de Coaching individualisé (suivi individuel d’une personne).

La relaxation sophrologie, avec ses multiples facettes, est tout naturellement un outil privilégié et essentiel pour ce travail et cette dynamique de prévention à l’épuisement professionnel. La gestion des émotions, de la perception des événements et la mobilisation des capacités d’adaptation au changement étant aussi des éléments importants des apports possibles de la pratique de la « relaxation consciente ».

Les études menées par des médecins, psychologues, psychiatres sur le stress professionnel précisent très clairement que les moyens préconisés les plus efficaces sont la relaxation, le yoga et le travail corporel (danse,…).

Précisons aussi que la relaxation sera aussi utilisée à d’autres fins par le monde de l’entreprise : mobiliser les ressources de créativité des personnes, préparer au vécu de situations spécifiques, travailler la dynamique de groupe (cohésion d’équipe), développer les potentialités latentes, motiver et mobiliser les salariés vers un objectif, etc…
Les méthodes de relaxation sont aussi présentes par le biais des comités d’entreprise pour le loisir et le bien-être des salariés (par exemple à la pause repas, en fin de journée et autre).

En institution : la relaxation est aussi présente :
Pour le personnel (gestion du stress des soignants en hôpitaux-cliniques et institutions, apprendre à rester détendu face aux agressions et à la souffrance,…) ou pour les clients/patients/usagers de l’institution (groupe de relaxation pour les patients d’un service en hôpital par exemple, gestion de la douleur, relaxation pour personnes âgées, préparation à l’accouchement, mobiliser les facultés de guérison, …).
Par exemple les Instituts de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) font aussi appel à des Relaxologues pour préparer les futures infirmièr(e)s au passage de leur Diplôme d’Etat, à la gestion du stress de leur vie professionnelle à venir et à une qualité d’accompagnement des patients/malades.

Relaxologues et interventions dans les Ecoles primaires, Collèges, Lycées et Ecole Supérieures

Les approches de Relaxation sont aussi de plus en plus présentes dans les écoles, car les enfants, adolescents et étudiants peuvent bénéficier des très nombreux apports de ces outils.

Tant sur le plan de la concentration, de la mémorisation, de la créativité, de l’expression personnelle, de la gestion des états internes, de la conscience corporelle, de la communication, du retour au calme, de l’accès au ludique, de l’expression du trop plein d’énergie, de la récupération, du dépassement des peurs, du contrôle de l’anxiété et de l’angoisse, de la sensibilisation sensorielle, … que sur celui de la préparation aux examens, de la gestion du stress et du trac de l’étudiant, etc…

Les enfants et étudiants sont très réceptifs à ces outils, qui leur permettent aussi de se sentir pris en compte, qui favorisent leur autonomie et la gestion d’eux mêmes, et potentialisent ainsi leurs résultats.

Ces pratiques apportent aussi de nombreux bénéfices aux enseignants, tant pour eux-mêmes que pour la gestion de leur classe et de leurs cours.
Nous retrouvons donc des interventions de Relaxologues dans des Ecoles primaires, et ce dès la maternelle (avec des exercices très simples), dans les collèges, dans les lycées ainsi que dans les Ecoles Supérieures.

Les méthodes employées, toujours adaptées à l’âge des enfants ou étudiants, seront soit « passives », basées sur la visualisation par exemple, ou alors « dynamiques », incluant des exercices psycho-corporels.

Les interventions se présentent classiquement sous forme d’initiation de quelques heures, de module stage sur quelques jours ou de groupes réguliers tout au long de l’année scolaire.
Voir pour cela par exemple les apports de Geneviève Manent ou des livres sur le sujet qui sont de plus en plus nombreux : relaxation, sophrologie, yoga et méditations auprès des enfants/adolescents ou à l’école.

Relaxologues et suivis individuels

Le Relaxologue propose bien évidemment des suivis individuels, des accompagnements, dans son cabinet, en tant que salarié dans une structure, ou parfois même à domicile ou sur le lieu professionnel de la personne (Coaching de gestion du stress en entreprise par exemple).

Les séances individuelles pourront avoir de nombreux objectifs en lien à la large gamme d’apports que les approches de relaxations peuvent proposer et permettent, ainsi que le type de travail que propose le Relaxologue selon ses différents champs de compétences (métier initial ou compétences acquises par spécialisations).

Un « contrat » clair de travail et d’accompagnement est passé entre le praticien et son client à l’issue d’une première séance (un premier entretien). Servant notamment à définir une demande, un objectif, vérifier que les attentes sont réalistes, donner les informations nécessaires, et vérifier que ce travail puisse convenir à cette personne.

Le contrat ainsi posé peut être dit « à durée fixe » (par exemple 6 ou 10 ou 15 séances sur un objectif bien défini), ou « à durée ouverte » (c’est à dire que la personne et le praticien prendront le temps nécessaire dont ils ont besoin pour le thème qui amène le client à consulter ou souhaiter cet accompagnement).

Ces suivis individuels sont aussi classiquement appelés « cures de relaxation ».

Ces séances se déroulent sur une durée de ½ heure ou 1 heure, parfois même sur une durée allant jusqu’à 1 heure ½ selon le type et le style de travail proposé.

Les rendez-vous sont globalement fixés toutes les semaines ou tous les 15 jours.

Le praticien sait aider son client à évaluer la progression acquise, l’accompagner à mobiliser ses ressources en ce sens, et lui proposer si besoin un entraînement personnel adapté « à la maison » entre les séances (répétition par entraînement personnel en vue de son autonomie notamment).

Enfin, une dernière séance permettra de faire le point sur les acquis, sur le processus et ainsi de clore l’accompagnement ou de l’ouvrir sur une autre demande.

Quelques différents types d’accompagnements et d’animations proposés par les Relaxologues

Suivis individuels : séances de 30mn, 1 heure ou 1 heure 30.

o Durée « contractuelle » de l’accompagnement : séances fixées d’avance (ex : 6, 10 ou 20 séances),

o Durée « ouverte » : le nombre de séances qui sera nécessaire selon la demande et les objectifs initiaux,

o Travail avec des enfants, adolescents, adultes, couples, personnes handicapées, personnes âgées.

Animation de groupes continus : séances de 1 heure 30 à 3 heures, toutes les semaines ou tous les 15 jours. Groupes généralement constitués de 4 à 20 personnes.

o Pratiquer la relaxation-sophrologie, apprendre à vous détendre et gérer vos stress et émotions négatives, découvrir les atouts de la visualisation, utiliser le potentiel respiratoire, apprendre à penser positivement, travailler la présence dans « l’ici et maintenant » (pleine conscience), développer vos capacités sensorielles, approfondir l’intégration d’une méthode de relaxation dans toute son ampleur de possibilités, etc…

o Etc… les groupes continus permettent tout un travail très riche et favorisent une intégration dans la durée. Ils permettent aussi de bénéficier de la richesse du partage des expériences de vécus des différents participants. Cet espace permet aussi toute une dimension sociale très intéressante lors de ce travail.

Animation de séminaires ou de groupes ponctuels à thèmes : de la demi journée à plusieurs jours.

o Acquisition des outils et pratiques de la relaxation pour votre mieux-être,

o Découverte de la relaxation, de la visualisation, de la sophrologie, …

o Travail de développement personnel,

o Savoir gérer son stress et ses états internes, ses émotions,

o La Relaxation en famille, parents et enfants,

o Etc… ici aussi de très nombreux thèmes sont possibles selon les besoins des personnes à qui sont proposés ces groupes ainsi que les connaissances, l’expérience et la créativité du Relaxologue/Sophrologue/Animateur.

Interventions en entreprises ou institutions :

o Gestion du stress et de l’épuisement professionnel,

o Mieux gérer sa communication et ses relations, gestion des émotions, proactivité,

o Développer sa créativité, son expression artistique,

o Apprendre à récupérer rapidement, à se recentrer efficacement,

o Etc… selon les besoins de l’entreprise ou de l’institution. Le Relaxologue/Sophrologue/Formateur possède ici en général une certaine connaissance du milieu de l’entreprise et intervient alors comme Consultant, Coach ou Formateur.

Intégration des outils dans l’activité d’un professionnel : selon le domaine de compétence du professionnel et la pertinence des pratiques employées.

Quelques exemples fréquents :

o Relaxations à l’école par un enseignant, un prof de sport, …
o Relaxations intégrées dans les formations d’un formateur, d’un animateur de groupe, …
o Relaxations dans le training mental ou l’accompagnement du sportif,
o Relaxations dans le cadre de séances d’esthétique ou de relooking (la beauté intérieure),
o Relaxations et activités de psychomotricité, dans le handicap moteur ou mental,
o Relaxations auprès des malades ou de convalescents par le personnel soignant et les médecins,
o Relaxations associées à un travail d’expression de soi (Théâtre, cours de chant,…),
o Relaxations pour personnes âgées (en maison de retraite par exemple),
o Relaxations inclues dans un suivi psychothérapeutique, psychologique, psychiatrique ou de relation d’aide,
o Relaxations au cours d’un suivi naturopathique ou dans le cadre d’approches de santé naturelle,
o Relaxations au cours de loisirs, d’activités ou de lieux vacances bien-être,
o Relaxations dans le cadre d’activités créatives ou artistiques, art-thérapies,
o Relaxations lors de stages de méditation,
o Relaxations en fin de séances de sport, de yoga, de gymnastique douce,….
o Relaxations en complément d’un suivi kinésithérapeutique,
o Relaxations dans le cadre d’un suivi éducatif,
o Relaxations en complément d’un travail de fitness,
o Relaxations comme aide à la mémorisation, à la concentration, à l’expression de soi dans le cadre d’un apprentissage…,
o Relaxations dans le cadre d’un accompagnement de coaching,
o Relaxations lors de cures de bien-être, récupération physique, thalassothérapie,
o Etc… etc…

L’aide à l’installation professionnelle

« Démarrer votre activité » et « Faire savoir » ce que vous proposez

 

Un module sur l’installation professionnelle est en général organisé en fin de formation et l’école possède parfois un réfèrent (une personne) spécialisé dans le domaine (types de statuts professionnels possibles, assurance nécessaire, préparation de documentation et démarchage, mailings, annuaires professionnels, gestion d’un cabinet, obligations légales administratives et fiscales, bilan prévisionnel, etc…).

Les Relaxologues, les Sophrologues, exercent en général en profession libérale, en micro entreprise ou statut d’auto-entrepreneur, ou sont salariés dans des associations ou des structures spécifiques telles des centres de remise en forme, de santé, de bien-être, des institutions, etc …

Certains interviennent dans des statuts Associatifs type Association loi 1901.

Ils peuvent aussi intervenir comme vacataires (interventions ponctuelles).

Il existe aussi maintenant des Sociétés de portage et des Coopératives d’activités qui permettent de débuter cette activité ou d’en faire une activité complémentaire tout en étant clairement déclaré et couvert professionnellement et socialement, spécifions que certaines sont spécialisées dans les domaines d’activités du Relaxologue, du Sophrologue, du praticien psycho-corporel.
Certains Relaxologues, Sophrologues, travaillent aussi en équipe ou en centres pluri disciplinaires en association avec d’autres praticiens professionnels (ceci se développant de plus en plus).

Vers une ouverture de nos pratiques …

Relaxation/relaxologie,

Sophrologie, Hypnologie, Pleine conscience, approches psycho-corporelles de mieux-être…

Le public étant de plus en plus informé sur les bienfaits de ces pratiques, notamment par les émissions télé et radio, la presse générale (spécialisée et professionnelle), Internet, les applications diverses pour ordi ou tél, la publicité, les conférences, le bouche à oreille, les nombreuses publications de livres, de Cd et DVD dans ces domaines…

Ainsi que l’évolution de la société et des mœurs, la demande d’un accompagnement professionnalisé et personnalisé en « relaxation » est en très nette croissante.

Reprenons ici les points clefs qui paraissent essentiels pour une formation professionnelle suffisante :

• Un entretien pédagogique sur dossier préalable à toute inscription,
• l’apprentissage réel par le vécu et la pratique des outils et techniques en présentiel,
• le développement des qualités d’être du relaxologue, de sa capacité d’alliance,
• l’expérimentation des pratiques de communication et de présence relationnelle,
• les mises en situation d’animation pour bénéficier d’un feedback formateur,
• l’apprentissage et l’assimilation de données théoriques essentielles,
• l’intégration d’une éthique et d’une déontologie professionnelle, une posture,
• un état « d’ouverture d’esprit » de l’école, une école qui vous corresponde,
• un cursus de formation suffisant, en durée et en contenu, pour que la base soit solide,
• un support pédagogique réel,
• un travail personnel et un entraînement mené en intersession, selon les objectifs du stagiaire,
• une équipe pédagogique pluraliste, diversifiée, professionnelle, et installée depuis longtemps
• un travail sur les applications et la méthodologie de suivi en cure de relaxation,
• une conscience claire des limites de l’accompagnement proposé par le Relaxologue/Sophrologue
• une information suffisante pour votre installation professionnelle,
• une information claire sur la veille professionnelle à mener une fois installé,
• un suivi pédagogique individualisé lors de la formation,
• une réelle Certification finale,
• un contrat ou une convention de formation clairement établis.

Beaucoup de praticiens du Développement Personnel et du Bien-être, du Mieux-être, de la Relation d’Aide et de la Santé, s’appellent Relaxologues, Sophrologues, Relaxothérapeutes, Praticiens de Bien-être ou encore Somatopraticiens/Somatothérapeutes ou thérapeutes psycho-corporels.

Des termes professionnels de plus en plus utilisés et implantés dans notre société (voir les annuaires et les sites sur Internet, les revues de santé et de bien-être, de psychologie et de mieux-être, les émissions à la radio et à la télévision, le rayon Cd et Mp3 de relaxation / sophrologie / méditation / hypnologie des magasins spécialisés (réels ou virtuels)) qui définissent une palette de pratiques, de connaissances et de savoirs faire dont nous avons été tentés de vous partager les points clefs et les éléments semblants « indispensables », ainsi que la déontologie, l’éthique, le sérieux, le professionnalisme, l’acquisition d’un savoir-faire réel, et la nécessaire intégration d’un « savoir-être », permettant un accompagnement humain et professionnel de la personne.

Nous parlons donc ici d’un « réel métier », dont l’activité tend à prendre progressivement sa place et à développer ses « lettres de noblesse » depuis une vingtaine d’années dans un monde qui semble en avoir le plus grand besoin.

Le Relaxologue est en quelque sorte
un Ré-enchanteur
qui aide à retrouver des couleurs dans le quotidien…
et
à redonner du Souffle, de l’espace
et de la vie à la Vie…

Concluons donc simplement en précisant que le métier de Relaxologue/Sophrologue est une activité noble et majeure dans le monde actuel, nécessitant « bon sens » et acquis pratiques, une formation concrète, approfondie et réellement applicable, ainsi que beaucoup de tact, de douceur, de présence, d’empathie, de respect, de conscience, d’ouverture, de créativité et d’éthique de la part du professionnel exerçant cette activité.

La relaxation ne se veut nullement une science, au sens stricte du terme (bien que certaines données et résultats physiologiques et psychologiques sont clairement prouvés scientifiquement), mais il s’agit bien plutôt d’un art de l’accompagnement, nécessitant maîtrise pratique et qualités d’être de la part de l’accompagnant.

Le Dr Schultz (grand père et pionner de la relaxation occidentale) précisait que
la relaxation n’était pas une « nirvana thérapie »,
certes la pratique de la relaxation ne doit en aucune manière couper la personne du monde réel et créer ou maintenir une illusion, mais elle permet de réhabiliter tout un univers intérieur et sensoriel, elle facilite la mobilisation de ressources physiques et psychologiques, et elle offre l’accès à des états d’ouverture de conscience qui permettent aussi de percevoir la vie autrement et plus finement, … .
Les bénéfices que l’on retire de sa pratique régulière sont bien plus vastes qu’une simple détente… vous accompagnant alors à reconquérir votre vraie nature sur le chemin de la « réalisation de soi ».

En vous souhaitant beaucoup de belles expériences et de découvertes captivantes et extra ordinaires, ainsi qu’une très belle formation de Relaxologue si tel est votre chemin…

 

Jm Jobelin

Fédérations et Regroupements Professionnels

Comme nous l’avons précédemment précisé, à ce jour, les activités Professionnelles de Sophrologues, Relaxologues, Praticiens en Relation d’Aide, Somato-praticiens, praticiens en approches psycho-corporelles sont en pleines structurations. Elles sont non réglementées, et ne sont pas couvertes par des Diplômes d’Etats (qui n’existent pas à ce jour). Même si il existe certains Diplômes Universitaires (DU) pour le professions pouvant y avoir accès (essentiellement dans 5 domaines : en Sophrologie, Relaxation, Méditation, Hypnose, Pratiques psycho-corporelles).

Il existe par ailleurs pour ces Nouvelles Professions des Fédérations, Associations, Syndicats et Sociétés qui représentent les écoles et les professionnels auprès du grand public. Garantes d’un cursus de formation réellement adapté à ces activités ainsi que d’un Professionnalisme et d’une éthique et Déontologie pour les Praticiens qui en sont membre, ainsi que les clients qui font appel à ces nouveaux domaines de compétences.

Voici donc quelques présentations de fédérations ou société professionnelles en lien à la pratique de la Relaxologie/Sophrologie :

La Fédération Internationale de Relaxologie – la F.I.R

La Fédération Internationale de Relaxologie (anciennement Fédération Européenne de Relaxologie (FER) et Fédération Française de Relaxologie (FFR)) se propose de regrouper les Professionnels de la relaxation, les Ecoles de formations et les Associations organisant des ateliers de relaxation pour tout public. Ses principaux objectifs sont : – Informations auprès du public des activités des professionnels membres de la F.I.R. – Informations sur les différentes formations diffusées par ces professionnels. – Nos conseils juridiques et fiscaux lors de l’installation d’un cabinet de relaxation. – La création d’un label pour la profession garantissant le public utilisateur. Le terme « Relaxologie » regroupe principalement, pour la FIR, l’ensemble des méthodes de relaxation à protocole verbal. Ce sont : l’hypnose (classique ou ericksonienne), la sophrologie, le training autogène (et ses dérivés), la relaxation progressive (Jacobson), la méthode Vittoz (pour sa partie relaxatoire) et le yoga nidra.

Extrait newsletter de Décembre 2019. « En me promenant sur le Net, je m’aperçois que « Relaxologie » est utilisée à toutes les sauces… Si le terme « Relaxologie » a été proposé pour la première fois dans les publications de Marcel Rouet (dès 1960), le concept a été développé lors du Congrès de la Fédération Française de Relaxologie à Paris en 1988. Principal instigateur, avec la complicité du Dr Jean Paul Guyonnaud, j’ai toujours souhaité regrouper sous ce vocable toutes les activités de relaxation à protocole verbal (sans oublier les techniques affinitaires ou complémentaires). En adhérant à la Fédération (professionnels ou Ecoles de formations), vous avez contribué au développement de la « Relaxologie » depuis plus de trente années. Merci à tous ! » JM Descoubès (président FIR)

« J’ai eu la chance d’être à ce congrès, de souvenir près de châtelet-les-halles, regroupant nombre de professionnels et quelques courant de « Relaxologie » commençant à se structurer. Ma rencontre avec ce domaine et ce champ d’exploration datait de 1986, ma formation en « Relaxation Evolutive » était en route … et n’a fait que s’enrichir de nombreuses découvertes au fil du temps… Ce que je remarque le plus depuis cette époque est l’évolution sociétale où le stress négatif prends de plus en place et crée de plus en plus de ruptures… Et en parallèle le développement de toutes ces pratiques de « Relaxologie » sous leurs différentes formes (y compris techniques affinitaires ou complémentaires) auxquelles des usagers font de plus appel pour maintenir équilibre, centrage, détente, prise de recul, mobilisation positive, etc. … et tendre, au-delà de la simple stabilisation potentiellement névrotique de leurs stress, vers une quête d’harmonie de leur être … !
La FFR, puis la FER et enfin la FIR ont su rester en lien à ces/ses valeurs, proposer un standard minimum de qualité pour une formation professionnelle, et je suis ravi d’en faire partie depuis son lancement. » Jean-Marie Jobelin (vice-président FIR)

La Société Française de Sophrologie – la S.F.S.
– Société savante créée en 1966.

– La Société Française de Sophrologie (S.F.S.) a pour objectif de promouvoir la sophrologie, elle regroupe différents courants se réclamant en France de la sophrologie.

La S.F.S. se préoccupe d’apporter une information rigoureuse et complète sur cette pratique parfois mal connue et veille au respect des règles déontologiques.

Des formations sérieuses en sophrologie sont proposées par différents centres ou écoles et permettent de situer la spécificité de la sophrologie parmi les autres méthodes existantes comme l’hypnose ericksonienne, la PNL, la somato-thérapie, la simple relaxation, etc…

La rubrique Formations vous propose toutes les indications concernant l’enseignement de la sophrologie et la formation de sophrologues praticiens.

« La Sophrologie, est une science et une pratique spécifique, permettant notamment par l’accès à un état de détente, tout un travail de conquête et d’éveil de la conscience dans un objectif d’harmonisation de l’être vis-à-vis de lui-même et de sa relation à la vie et à son environnement. Elle est donc une pratique qui s’inscrit dans le champ des techniques de Relaxologie au sens large. »

« En tant qu’adhérent depuis de nombreuses années à la SFS, la qualité des personnes engagées au sein de cette alliance autour de la « Sophrologie plurielle » est sans conteste d’un grand professionnalisme. Dans une ouverture d’esprit propre au propos même de la philosophie de la sophrologie, peuvent s’y côtoyer, tout en étant en accord profond sur les fondamentaux, divers courants de la sophrologie, allant d’écoles à tendances très classiques à d’autres plus appliquées dans des domaines spécifiques en intégrant l’apport de pratiques complémentaires. Les congrès régulièrement organisés sont de grande qualités. » Jean-Marie Jobelin

La Fédération Française de Massage Traditionnel de Relaxation– la F.F.M.T.R.

– Créée en 2007.

– La Fédération Française de Massage Traditionnel de Relaxation (F.F.M.T.R.) a pour objectif de Fédérer, protéger et promouvoir ses membres, faire connaître et reconnaître le massage de relaxation; les missions de la FFMTR sont multiples, et construites autour de normes éprouvées.
Ses missions sont : fédérer et regrouper tous les acteurs professionnels du massage de relaxation ; entretenir et développer le contact entre les membres et tous les acteurs extérieurs ; défendre le droit au massage de relaxation ; faire reconnaître la profession ; proposer une assurance avantageuse pour tous ses membres ; documenter et informer, tant ses membres que le public en général, sur les techniques de massage de relaxation, sur l’aspect juridique et plus globalement sur l’environnement de la relaxation en France ou dans le reste du monde ; diffuser les coordonnées de ses membres sur Internet ; promouvoir, de quelque façon que ce soit, les techniques du massage de relaxation ; inciter ses membres à encourager leurs clients à adhérer à une association d’usagers du massage de relaxation, support indispensable à une reconnaissance de la profession ; être un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics et des administrations.

– Une Certification Qualité : Une charte qualitative au service des adhérents et du public. La F.F.M.T.R. est la première Fédération de notre métier, dans le monde, à être certifiée ISO 9001.Cela prouve son engagement au service des adhérent(e)s et la valeur de ses actions, cela prouve également son efficacité au service de ses membres et, finalement, au service du grand public.

– Une Charte Ethique : Au service de la personne et de son bien-être, nos adhérents se doivent de respecter point par point notre charte éthique. L’appartenance à la FFMTR requiert de la part du Membre, à jour de sa cotisation, une adhésion sans réserve à la charte éthique conforme à l’esprit et au règlement intérieur de la FFMTR, ainsi qu’aux lois et règlements en vigueur tant en France qu’en Europe.

« Le Massage de Relaxation regroupe les différentes approches de massages de bien-être proposées dans le cadre d’un travail de relaxation en excluant toute pratique et/ou technique qui dépasserait le cadre de la relaxation et du bien- être, c’est-à-dire, les pratiques à visées médicales, paramédicales, kinésithérapeutiques, sexuelles. »

« j’ai découvert le massage dans sa dimension notamment « californienne » en 1987, lors d’une initiation dans une formation de relaxologue et ce fut une profonde révélation pour moi, que le contact, la qualité du toucher, la mise en détente progressive des muscles et du corps dans sa globalité… puisse apporter un tel niveau de lâcher prise et de relaxation corporelle mais aussi psychique ! Dans un axe fondamentalement somato-psychique … Une relaxation à induction non verbale dans une dimension de somato-pratiques. Je me formais donc à l’époque bien rapidement à ces pratiques auprès d’une des écoles les plus anciennes créé par J. Savatofski, avec qui nous avons co-organisé quelques cursus par la suite. Il m’a aussi semble important d’intégrer ou d’expérimenter des approches comme la Relaxation Coréenne pour sa profondeur de travail, le massage reichien pour sa libération en profondeur et une initiation suffisant au shiatsu pour comprendre toutes ces ré-harmonisations possibles. Le « massage de bien-être » à fait longtemps polémique par rapport au massage à visée thérapeutique des kinésithérapeutes. Les choses ont évolues le 26 janvier 2016 (le Journal Officiel a enfin publié la loi 2016-41 de modernisation du système de santé) suite à une clarification de la compétence du kinésithérapeute et du massage non thérapeutique… « Le massage non thérapeutique dont l’objectif premier est d’apporter un bien-être à la personne, pourra être réalisé au regard de la nouvelle rédaction législative du Code de la Santé Publique, par un professionnel qui ne dispose pas du titre de masseur-kinésithérapeute. Ces éclaircissements réglementaires adoptés, il appartiendra à la commission nationale de la certification professionnelle compétente de se prononcer sur l’inscription du titre de « praticien en technique corporelle de bien-être » au regard des formations dispensées. »  Précisons donc que le « massage de bien-être » est un puissant outil de relaxation, mais qu’il nécessite un cadre clair, professionnel et très éthique. Cette fédération, parmi d’autres, en est un exemple dans son lien avec notre thématique de la « Relaxation ».  Un praticien du massage de bien-être n’est pas un Relaxologue dans la globalité de ce qui peut être proposé et cadré, mais comme l’outil de relaxation est puissant il ne peut-être ignoré. » Jean-Marie Jobelin

La Fédération Française de Somatothérapie – la FF2S
– Créée en mai 1994.

– La Fédération Française de Somatothérapie réunit autour du concept de « Somatothérapie » les praticiens qui intègrent le corps à leur travail d’accompagnement de type psychothérapie, développement personnel, mieux-être et de formations en vue de développer tout projet présenté par ses membres dans le sens de la promotion de la « somatothérapie ».

Ces projets sont plus particulièrement :

  1. Approfondir les bases méthodologiques, scientifiques et éthiques de la somatothérapie
  2. Développer la recherche dans le domaine somatothérapique
  3. Faire la promotion de la somatothérapie par les écrits, conférences, congrès, émissions radio-télévisées et toutes activités publiques adéquates
  4. Œuvrer à la reconnaissance par les pouvoirs publics de la profession de somatothérapeute comme psychothérapeute, intégrant le travail corporel.

« Précisons donc que les techniques de Relaxations, dont les approches de massage bien-être mais aussi toutes les approches travaillant dans un axe somato-psychique et les approches psycho-corporelles sont classées dans les Somatothérapies dans le sens où elles permettent ou facilitent un réel travail psychologique incluant le corps dans un axe clairement somato-psychique, tout en prenant en compte la personne dans son ensemble. Il est donc important que la Somatothérapie soit ici citée.» Jean-Marie Jobelin

La Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse – la FF2P
– Créée en mai 1995.

– Rassemble une soixantaine d’organismes : syndicats, associations, écoles et instituts de formation en psychothérapies, de tous courants (psychanalyse, cognitivo-comportemental, thérapies familiales, thérapies humanistes existentielles et psychocorporelles, relaxation, etc.).

– Représente environ 2 000 psychopraticiens et psychothérapeutes.

– Milite pour le respect d’un code de déontologie spécifique et la reconnaissance officielle de la psychothérapie comme profession autonome, impliquant une formation longue de haut niveau, reconnue à l’échelle européenne.

– Seul organisme représentant la France à l’EAP (European Association for Psychotherapy) qui délivre un Certificat Européen de Psychothérapie (CEP) et publie un registre international de psychothérapeutes agréés.

 

« La FF2P est ici citée du fait que certaines techniques et pratiques de RelaxationsSophrologie – Hypnothérapie et de travail avec la respiration sont répertoriées par l’EAP comme des pratiques Psychothérapeutiques à part entière. Il est donc important de clairement préciser que la Relaxation/Sophrologie/Hypnologie, employée à des fins d’accompagnement à un équilibre psychologique/émotionnel/existentiel retrouvé puisse y participer. D’où la présence de ce lien.»

Jean-Marie Jobelin (Certifié CEP par l’EAP)

Christiane Beaugé - à Paris - Diplômée Relaxologue - Sophrologue certifiée RNCP (Isthme/SFS)

Les formations en Relaxation et Sophrologie restent pour moi une base fondamentale et unique pour commencer un métier dans l’accompagnement des personnes.

Elles m’ont permis d’apprendre une quantité de « méthodes » variées. J’ai pu ensuite en privilégier certaines (Yoga Nidra, Schultz, Jacobson, Martenot, Sophrologie dans les RDC).

Durant toute la formation et après, j’ai eu suffisamment de temps et d’entrainement pour m’en inspirer, les personnaliser de manière créative et au final proposer un accompagnement (en individuel et en groupe) qui porte je dirais « ma couleur » personnelle.

Elles m’ont permis de construire intérieurement ma posture d’accompagnement. Je venais d’un métier de formatrice. Et cela a été aussi essentiel.  Car ensuite j’ai eu toute l’assurance et la confiance pour élargir mes champs de compétences (Méditation Pleine Conscience MBSR – Thérapie IFS – Maieusthésie).

Ces formations sont oui, un « panier d’outils », et oui, une maturation essentielle pour tout projet d’un métier dans l’accompagnement.

J’ai souvent des demandes de conseils de personnes qui souhaitent se reconvertir dans un métier d’aide et de soutien « thérapeutique », parfois même directement pour devenir « instructeur du programme MBSR ».

Chaque fois je les invite à se former d’abord à la relaxation et à la sophrologie, comme un cursus commun qui leur ouvrira de nombreuses portes dans le métier – avec des acquis différenciés, complémentaires et « évolutifs ».

Christiane Beaugé – à Paris – Diplômée Relaxologue – Sophrologue certifiée RNCP (Isthme/SFS)

Aujourd’hui, enseignante MBSR. Après plusieurs années de transmission de la relaxation et de la sophrologie, j’ai choisi de privilégier la transmission en groupe de la Méditation Pleine conscience – Programme MBSR. En individuel, je reste enrichie de tout le panel des ressources apprises que j’ajuste au besoin du patient. J’en suis encore émerveillée !

Séverine Dauguet – Orgeval (78) – Relaxologue Diplômée, Sophrologue RNCP

Après une première vie professionnelle dans le Marketing, je me suis réorientée vers les thérapies alternatives, à travers la profession de Relaxologue, puis Sophrologue et Gestalt-Thérapeute.

Suite à des souffrances physiques sans diagnostic, j’ai moi-même commencé un cheminement à l’aide d’une thérapeute psycho-corporelle, et la relation corps-esprit m’est apparue nettement indissociable. Dès lors, je me suis passionnée pour cette façon de prendre soin, et j’ai à mon tour souhaité aider les autres.

J’ai donc quitté l’entreprise pour me former, et me suis installée il y a 6 ans, à mon compte, à plein temps. Je me suis spécialisée pour les enfants et ados et reçoit ainsi tout âge en individuel ; j’anime également des groupes de sophrologie en entreprise ou des groupes de méditation autour de la gestion du stress.

La prise en compte du corps et de sa détente est indispensable pour être bien, la relaxation complète parfaitement la psychothérapie verbale, et j’utilise souvent les techniques corporelles pour relacher les tensions (Jacobson, Martenot et Sophrologie sont mes préférés), pour apaiser le corps (sophro, massages), pour proposer des outils du quotidien à utiliser pour gérer ses difficultés (sophro, créativité), pour visualiser selon les besoins (visualisation)…

Je suis très heureuse d’avoir choisi cette nouvelle voie, et de faire partie de ceux qui contribuent au bien-être des individus et donc de notre planète !

Françoise Vion - Finistère sud (29) – Relaxologue – Thérapeute psycho-corporel

Mon parcours de Relaxologue
Plus de 10 ans déjà que je pratique les outils de relaxation. Un changement dans ma vie mais surtout dans ma relation au corps : parcours qui m’amène du travail d’apicultrice (20 ans) où le corps est malmené à l’accompagnement en tant que relaxologue avec le prendre soin .
Le premier bénéfice je reconnais a été pour moi, j ai adoré pratiquer des choses simples Jacobson, Schultz, Vittoz, la respiration, les Visualisations positives et le mouvement Dansé .
Ensuite transmettre a été une évidence. Donner aux personnes des repères de détente, les aider a se réapproprier la relation au corps, éliminer les tensions, gérer le stress et qu’elles en sentent le bénéfice à leur tour, c est une grande chance .Et ensuite par le lien de confiance qu’elles s’ouvrent à des ressources nouvelle , que leur regard sur la vie pétille, c’est du bonheur .
J’accompagne les personnes dans leur relation au corps pour un mieux être global.
Les séances en Relaxation Evolutive peuvent être individuelles et j’anime aussi des ateliers en groupe régulièrement . J’ai développé ma forme, ma particularité à travers des ateliers que j’appelle « Mouvement Dansé ». J’y rejoins toutes mes pratiques avec au centre la danse reliée au mouvement de Vie intérieur. Je continue à enrichir mes pratiques avec beaucoup de plaisir car de cette relation au corps découle notre propre relation à la vie (essentielle) 🙂 .

Isabelle Dufour – Frépillon (95) - Relaxologue - Sophrologue

Je pratique la relaxation évolutive depuis 2 ans et la sophrologie depuis 1an. Je suis à mon compte depuis 2 ans, je reçois en séance individuelle et groupe enfant, adolescent et adulte. De plus en plus , je me dirige vers les groupes, j’interviens dans les collèges avec les adolescents et je travaille avec le PRÉ (Programme de réussite éducative) avec les enfants. Et aussi le lien parents/ enfants.
J’ai pu faire proposer lors d’intervention dans les collèges des séances concernant le décrochage scolaire, la préparation du brevet et participer à un projet santé en lien avec l’ARS, sur la puberté et tous les changements qui s’opèrent.
(PRE: pour les 4/5 ans et 6/8 ans – le corps – les 5 sens – la créativité – le souffle – la sophrologie ludique.)

Mes pratiques sont : La méthode Jacobson pour la conscience du corps à travers le mouvement et la détente neuro musculaire qui en découle, pour évacuer les tensions, économie d’énergie, gérer le stress. La pratique de la Cohérence Cardiaque et la Respiration dans toutes ses variantes pour la gestion ( douleur, calmé émotions, stress, sommeil conscience de la vie…). La méthode Vittoz : les actes conscients, la concentration, les 5 sens, la marche consciente.
Je pratique beaucoup la sophrologie qui est à mon sens une vraie philosophie de vie, on y retrouve bien évidemment les pratiques citées plus haut avec cette véritable rencontre avec soi même et j’ y mets tout mon cœur car et ce n’est pas moi qui le dit mais les personnes que j’accompagne : « une découverte de son corps et de son fonctionnement et la possibilité d’agir pour se découvrir, se déployer, se transformer ».
Confiance- ressources positives- évacuation des tensions- prendre sa place- avoir un regard bienveillant sans jugement. J’adore l’énergie de groupe.

Yves Plaquet - Saint Valéry-en-Caux en Seine-Maritime (76) – Professeur de Yoga – Relaxologue – Thérapeute psycho-corporel

Pour ma part, j’ai commencé par la pratique et l’enseignement du yoga pendant 20 ans et suis arrivé à Isthme formations ensuite.
Je travaille en partie seul dans une structure que j’ai créé en Normandie, en partie avec ma femme et nous recevons des adultes uniquement.

L’apport a été pour moi extrêmement important au niveau d’accueillir des personnes en séances individuelles.
Cette(ces) formation(s) m’a(ont )permis de pouvoir « appréhender » les choses autrement, proposer un espace de travail où la personne est reçue seule, considérée, écoutée et à qui sera proposé des outils adaptés, une suite dans les séances, un retour possible sur le ressenti et du coup, déclencher chez la personne une réelle prise de conscience sur ses états, la nécessité de mettre en place un travail ou non, une pratique et une réelle considération de ses besoins.
Ayant un centre de yoga en centre ville, je reçois régulièrement des appels de gens qui ne vont pas bien et qui ignorent souvent quoi faire et comment s’y prendre pour aller mieux.
Le premier entretien est souvent décisif et leur permet de comprendre très clairement la différence entre un cours de Yoga collectif et une séance individuelle de Relaxologie et/ou relaxothérapie.
La place de la personne, l’écoute, la confidentialité, la possibilité d’aborder une problématique deviendront évidentes.

Isthme m’a permis d’amener la relaxologie et ses innombrables bienfaits dans le monde de la personne.
« S’allonger » en séance, fermer les yeux, sentir son corps, ses stress et déjà tourner le focus vers l’intérieur est déjà en soi très puissant.
Que ce soit une demande pour retrouver du calme, le sommeil, gérer son stress ou une demande de connaissance de soi, un problème relationnel ou autre… ces séances individuelles s’avèrent précieuses et irremplaçables !
Elles viendront du reste nourrir le cours de yoga en collectif qui sera envisagé d’une toute autre façon.

Un deuxième apport a été de pouvoir diversifier certaines approches dans les cours de yoga, les mises en condition, les relaxations de fin de cours, une terminologie autre et surtout, me rapprocher des gens, aller davantage dans leur monde, être moins « professeur » !

Enfin une troisième approche a été en tant que thérapeute/praticien.
J’ai totalement intégré la nécessité de proposer des outils de Relaxologie dans des groupes de thérapie où chacun a un vrai besoin d’apprendre à repérer les moments où les « activations » s’enclenchent, savoir débrancher à certains moments, aller mieux au quotidien et favoriser concrètement le cap du changement.

En résumé, je suis ravi de pouvoir offrir cette palette et ses subtilités à un large public et ainsi, aider à sentir que la relaxation est absolument essentielle dans nos vies d’aujourd’hui.

Estelle Bayet – Pontoise (95) – Relaxologue – Sophrologue - Sexothérapeute

La Relaxation est devenue un mode de vie depuis plus d’une quinzaine d’années.

J’ai suivi la formation de Relaxologue pour « comprendre » le fonctionnement du stress et comme y faire face.

Assistante de direction dans la finance, le stress en entreprise était mon quotidien. Le hasard a voulu que j’ai pu pratiquer tout de suite à l’issue de la formation par l’animation de groupes en entreprise et ce, pendant 14 ans.

Désormais, je travaille seule en Cabinet. La Relaxation Évolutive complète et enrichit mes autres pratiques : techniques du Souffle, travail psychocorporel, Sophrologie et sexothérapie.

La puissance du ressenti en Relaxation potentialise le travail d’autres techniques. Elle ouvre la voie pour donner accès en douceur à ce que la personne a à vivre dans son moment présent. La diversité des techniques enseignées en Relaxation Évolutive permet de s’adapter au besoin d’un large public, quel que soit l’âge : enfant, adolescents, personne en activité professionnelle, retraité ou au couple.

Ces quelques lignes, juste pour témoigner que la Relaxologie est un chemin jalonné de belles découvertes….

Raymonde Perniola – Crolles et Grenoble dans l’Isère (38) - Coach et Formatrice Sport/Santé/Bien-être - Relaxologue - Psychopraticienne

Je suis professionnelle du sport santé bien-être depuis 1992 et passionnée par les approches
douces et le développement personnel. Ma forme et ma pédagogie « créative et évolutive »
m’ont conduit tout naturellement à me former à la Relaxation évolutive en 2010.

La relaxation m’a énormément apporté dans ma pratique sport santé bien-être !
Même si toutes les activités s’enrichissement mutuellement et se complètent, la Relaxation
évolutive s’appuie davantage sur une DEMARCHE de prise de conscience et une écoute
PLUS subtile du corps, du souffle, du mouvement, des ressentis… Aujourd’hui mes séances
prennent une autre dimension, une autre saveur. Bien plus que des activités physiques ou
gymniques, c’est une ALLIANCE fine entre le corps, le mental, les émotions.

Cette nouvelle conscience corporelle permet de développer une meilleure connaissance de
soi. Elle ouvre ainsi l’accès à des choix plus justes, en terme de posture pendant la pratique
avec une écoute fine des sensations (amplitude, rythme, tensions, détente…). Elle laisse la
place à plus de liberté physique, émotionnelle, mentale, relationnelle. Elle permet de vivre un
quotidien plus stable, plus centré, plus détendu, plus harmonieux.
(Relaxologue spécialisée dans les approches posturales et respiratoires, les techniques de
libération émotionnelle « E.F.T. et Matrix reimprinting ® » et la cohérence cardiaque.)

Sylvie Bernard - Côte-d'Or (21) Bourgogne-Franche Comté - Relaxologue – Thérapeute psycho-corporel

Je suis installée depuis 2011 comme auto entrepreneur, en complément d’une retraite anticipée de la fonction publique. J’exerce, à tiers temps, les professions de Relaxologue, accompagnante psycho-corporel, praticienne en massage bien-être.

Je fus fonctionnaire pendant 29 ans avec une belle évolution professionnelle. Le rythme effréné de cette vie « d’avant », la dépendance au métier de cadre sup, m’a fait envisager une évolution vers un autre métier avec plus d’humanité, de présence et de conscience dans mes choix. Je me perdais sans vraiment me connaître, le système verrouillait et enfermait la partie de moi qui ne demandait qu’à se trouver, s’épanouir et se réaliser. C’est lors de cette période de questionnement que l’état a proposé, à certains fonctionnaires, sur la base du volontariat, un départ en retraite anticipé.

J’avais depuis quelques mois débuté une formation en massage intuitif (EMPSI à Epineuil) dans la cadre d’un développement personnel. J’ai donc profité de cette opportunité pour valider ma retraite à 48 ans et m’envoler vers l’auto-entreprise en massage bien-être. Ma formation validée, j’ai développé une clientèle en travaillant chez moi, à domicile ou en entreprise.

Evoluant dans mes besoins d’accompagnante et pour prendre en compte la partie psychique de l’individu, je me suis ensuite formée comme Relaxologue puis somatothérapeute avec approfondissement en psychopathologie, en respiration connectée et breathwork (ISTHME). Une ouverture vers le transpersonnel…

Aujourd’hui, après 8 ans de pratique dans ces métiers, je m’épanouis complètement. A la fois comme professionnelle et également comme « étudiante » puisque la clientèle, le contexte social, la curiosité m’amène à découvrir de nouvelles pratiques toujours en lien avec le métier de Relaxologue. Celui-ci est une boîte à outils de grande qualité avec une variété de pratiques qui me permet largement d’adapter mon choix d’accompagnement et donne réponse à ma volonté de permettre au client une prise en main personnelle, une responsabilisation face à sa problématique du moment.

J’aime à voir une marguerite avec au cœur l’outil qu’est la prise de conscience de notre propre respiration, son observation, ses utilisations, son évolution et autour les pétales que peuvent être les différentes techniques de relaxation en appui sur cette respiration (Ancrages, Jacobson, Schutz, Martenot, Sophrologie, Yoga Nidra…). Le Relaxologue aide à la libération des tensions, des émotions d’une façon douce et respectueuse du rythme du client pour aller vers l’autonomie en gestion du stress.

L’écoute, le massage, les techniques de relaxation, la respiration, que ce soit en individuel, en groupe, avec des adultes ou des enfants me permettent aujourd’hui de transmettre avec une réelle légitimité ces métiers de Relaxologue, accompagnante psycho-corporel et praticienne en massages bien-être.

La reconversion est, pour moi, une réussite. Je me remercie d’avoir osé une remise en question, d’avoir osé aller vers l’inconnu et surtout, je suis plus qu’heureuse d’avoir découvert des centres de formation dignes d’accompagner chaque professionnel vers sa propre nature en lui offrant un panel d’outils vraiment nécessaire à l’accompagnement individuel. Merci pour la confiance nourricière sans laquelle l’évolution personnelle et professionnelle n’aboutit pas.
Ma profession aujourd’hui est un partage, un échange qui nourrit, fait grandir, illumine et fais vibrer.

Carine Arena - Nantes (44) – Professeur de Yoga – Relaxologue – Sophrologue - Thérapeute psycho-corporel

Je m’appelle Carine Arena. Après un premier parcours en tant qu’Architecte Intérieur et Designer, j’ai décidé de me convertir et de revenir à mes premières amours: le corps et la psyché.

J’enseigne le Hatha Yoga depuis 10 ans. Je suis Relaxologue et Sophrologue depuis 4 ans. Je me suis également spécialisée dans les techniques de Thérapie Psycho-corporelles.

Ces métiers sont très complémentaires: mon enseignement du Yoga s’est enrichi : il est devenu à la fois plus précis et poétique; mon champ de compétence dans le domaine du bien-être et du psycho corporel s’est élargit.

J’ai développé mon savoir faire (acquisition d’outils) mais aussi mon savoir être (posture professionnelle d’accompagnante). Sur le plan personnel, ces pratiques m’ont apporté beaucoup de confiance et de sérénité. J’ai le statut d’auto-entrepreneur.

J’interviens principalement dans des centres de bien-être (cours collectifs) ou des entreprises (ateliers de gestion du stress), et je reçois en individuel en cabinet pour toute sorte de problématique: sommeil, stress, confiance en soi, lâcher-prise etc… (cette dernière partie constitue les 2/3 de mon travail).

J’ai apprécié l’enseignement de Isthme pour leur approche très complète, intégrative et évolutive : pour que nos propositions se tissent de façon créative au service de la problématique du client.

J’utilise souvent la Respiration, les Visualisations guidées, les Exercices corporels simples, le Toucher Relaxant, l’Expression dansée libre, et les Exercices créatifs de type collage.

C’est un bonheur renouvelé pour moi d’œuvrer dans des métiers humains, et qui ont du sens. Je me sens tout à fait à ma place, avec la sensation de faire ma part pour contribuer à un monde meilleur, plus « vivant » et coloré!

Emma Milon - Puteaux (92), Paris (75017), Mouflaines (27) – Relaxologue – Sophrologue - Thérapeute psycho-corporelle

Je viens d’un milieu où la croissance des biens matériels, la connaissance et la culture priment sur les sentiments, les ressentis et la spiritualité, ou le mental prévaut sur le corps.

J’ai fait ma petite révolution personnelle et professionnelle il y a près de 10 ans. En me formant alors, j’ai réalisé que l’attention et la bienveillance que nous nous portons recèle le pouvoir merveilleux de nous apaiser et nous soigner; que la relaxation du corps par la détente musculaire et la respiration entraîne celle de notre mental et crée l’équilibre intérieur dont a besoin la confiance pour s’épanouir.

C’est ce que je propose aux personnes que j’accompagne aujourd’hui. Elles découvrent que pratiquer régulièrement, c’est faire le choix d’aller mieux, de vivre plutôt que survivre.

Les techniques de relaxation sont la base de la sophrologie et des thérapies psycho-corporelles. J’y reviens toujours.

Les séances individuelles me permettent d’ajuster la pratique au plus proche des besoins de chaque personne et d’offrir un espace d’accueil bienveillant dédié.

En animation de groupe, se dégage souvent, par la diversité des ressentis et des partages, une vitalité soutenante, une dynamique dont certains ont besoin pour prendre soin d’eux.
Le groupe donne l’opportunité de se découvrir et se respecter au milieu des autres.

J’aime mon métier car il m’offre des échanges riches et des découvertes sur nos ressources personnelles sans cesse renouvelées.

Conseils Lecture et musique

Le contenu de cette partie se proposé prochainement. Merci pour votre patience.

Bibliographie

Le contenu de cette partie se proposé prochainement. Merci pour votre patience.

Articles

Le contenu de cette partie se proposé prochainement. Merci pour votre patience.

Galerie de photos

Le contenu de cette partie se proposé prochainement. Merci pour votre patience.

Formations

Ecole partenaire de formation Relaxation Evolutive et Sophrologie pratique en vue du métier de Relaxologue : www.isthme-formations.com

Ecole de Certification Sophrologue praticien en vue Titre de Sophrologue praticien : www.isthme-sophrologie.com

Formation en Coaching de Cohérence Cardiaque

www.coherence-cardiaque.com/contact.html

Fédération et Société savante

Fédération Internationale de Relaxologie (FIR) : www.psyrelax.org

Société Française de Sophrologie (SFS) : www.sophrologie-francaise.com

Site de professionnels certifiés

Relaxologie, Sophrologie et Breathwork en Val d’Oise : www.sophrologie95pro.com